Engins explosifs au Mali : plus de 200 victimes civiles enregistrées depuis janvier

Date:

Share post:

Au Mali, les engins explosifs (EE) demeurent une véritable menace pour la population civile. Au 31 août 2022, 239 civiles étaient victimes de ces engins, dont 72 tuées et 167 blessées, contre 400 victimes (103 tuées et 297 blessées) en 2021, selon les chiffres du Service de l’action contre les mines des Nations Unies (UNMAS).  

Cartographie des EE
Cartographie de la présence des engins explosifs improvisés (EEI)/mines à travers le pays. 📷Ocha Mali.

Depuis le début de l’année, le nombre d’incidents liés à l’utilisation des mines était estimé à 134 contre 245 en 2021. La région de Mopti demeure la plus touchée par les engins explosifs improvisés (EEI)/mines (37 %). Elle est suivie par Ségou (25 %), Tombouctou (13 %), Gao (10 %), Kidal (8 %), ensuite Koulikoro (4 %), Sikasso (2 %) et Kayes (1 %). Une extension du phénomène vers le sud du pays continue d’être observée dans les régions de Koulikoro, Sikasso et Kayes, indique la même source.

« Parmi les groupes de personnes qui courent un risque élevé d’être exposées à ces engins figurent les personnes effectuant des mouvements transfrontaliers, les enfants, les femmes et les jeunes filles à la recherche d’eau et de bois de chauffe », lit-on dans un nouveau rapport de Ocha Mali.

En plus du risque de décès, de blessures et de leurs séquelles, ainsi que des dommages psychologiques et des handicaps, la présence d’engins explosifs entraine des difficultés d’accès aux moyens de subsistance pour les personnes vulnérables.

La rédaction

Sahel Tribune
Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Burkina Faso : onze militaires tués et plus de cinquante civils portés disparus (communiqué)

Le terrorisme a encore fait des ravages dans le « pays des hommes intègres ». Le lundi 26 septembre 2022,...

Tribune des Nations Unies : réaction des partis politiques et mouvements syndicaux au discours d’Abdoulaye Maïga  

Le secrétaire général des Nations unies, le président en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cédéao), le Chef d’État nigérien, la politique française au Mali ainsi que le président ivoirien, tous les partenaires récalcitrants à la vision souverainiste du Mali ont eu leur dose dans le discours du col. Maïga à la tribune des Nations unies.

Massacre du 28 septembre 2009 : Moussa Dadis Camara en Guinée  pour comparaître devant la justice

Treize ans après le massacre du 28 septembre 2009, le procès sur le carnage, au cours duquel des cas de violation des droits humains ont été commis, s'ouvre mercredi 28 septembre 2022 à Conakry.

Burkina Faso : deux militaires et deux VDP tués dans une attaque terroriste (communiqué)

Une unité du détachement militaire de l’armée burkinabè et un groupe de Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) ont fait l’objet d’une attaque terroriste entre Sakoani et Sampieri (région de l’est)
%d blogueurs aiment cette page :