Crise sécuritaire au Niger, forum pour recueillir des solutions endogènes

Crise sécuritaire au Niger, forum pour recueillir des solutions endogènes
Forum sur la recherche des solutions endogènes pour la stabilisation et la coexistence pacifique entre les communautés. ©ANP

Pendant trois jours, plusieurs acteurs se sont réunis au Niger dans le cadre d’un Forum visant à réfléchir sur des solutions d’ensemble pouvant permettre de restaurer le vivre ensemble parmi les communautés. Plusieurs recommandations sont ressorties de ce cadre d’échange, qui a pris fin, le vendredi dernier.

La création d’une région regroupant les départements d’Abalak, de Tchintabaraden, de Tassara et Tillia pour jeter la base d’un développement du Nord-Tahoua, la création de perspectives économiques aux communautés, le renforcement de la sécurisation de la Zone et la présence de l’État, voilà entre autres des recommandations issues du Forum sur la recherche de solutions endogènes pour la stabilisation et la coexistence pacifique entre les communautés dans la région de Tahoua. Un Forum de trois jours, qui a pris fin, vendredi 24 septembre 2021 à Tahoua.

Selon les précisions du Commissaire à la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), M. Brah Mamadou Ali, « Des solutions endogènes, cela veut dire des solutions venant de vous-mêmes [des populations], compte tenu de tous les défis que vous viviez, qu’il s’agisse des défis sécuritaires, des partages des ressources naturelles et de la justice ».

En vue de restaurer l’harmonie légendaire du « vivre ensemble » entre les communautés, ce forum a fait des recommandations non seulement à l’endroit de l’État et des collectivités territoriales, mais aussi des chefs traditionnels et  leaders religieux, des forces de défense et de sécurité (FDS), des communautés (OSC, éleveurs, etc.), de la justice, du Cadre paix, sécurité et développement de la région de Tahoua, de la CNDH ainsi que d’autres institutions intervenant sur les questions de la paix.

« Éviter la dégradation de la situation »

Dans son allocution de clôture, le Commissaire à la CNDH a indiqué que les recommandations issues de ce forum « seront adressées aux différentes localités afin que chaque acteur collectivement et individuellement joue sa partition ». M. Brah Mamadou rassure que tous les moyens seront mis en œuvre afin de remonter au plus haut niveau les différentes recommandations, a rapporté l’Agence nigérienne de presse (ANP). À en croire les propos du Commissaire, c’est en coordination avec la haute autorité à la consolidation de la paix (HACP), le Médiateur de la république, que « la CNDH examinera les meilleurs moyens pour mettre en place un comité de suivi afin de faire aboutir les recommandations pertinentes et urgentes ».

Le conseiller juridique du gouvernorat de Tahoua, M. Issa Seidou, juge toutes les recommandations issues de ce forum « bonnes ». Le Commissaire de la CNDH estime « c’est tout de suite qu’il faudrait agir afin d’éviter la dégradation de la situation conflictuelle et sécuritaire ».

Chiencoro

Chiencoro

Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

%d blogueurs aiment cette page :