Commerce : la contribution significative du Mali dans l’économie du Sénégal

Commerce : la contribution significative du Mali dans l’économie du Sénégal
Camions de marchandises maliens au Sénégal. © La Rasion de France

Avec environ mille camions entrants par jour au pays de la Teranga, estimés à hauteur de 253 milliards de francs CFA par an, le Mali contribue largement dans l’économie du Sénégal. Commerce.

Après l’incident survenu, dimanche 15 août dernier, à Kaolack (au Sénégal), faisant quatre morts et un blessé, la tension était vive entre les transporteurs et les populations. Suite à cet accident, impliquant un camion malien qui a fini sa course sur un taxi, une foule de jeunes a saccagé plus de cinq camions maliens. À la suite de ce saccage, des camions sénégalais ont été pris pour cible à Diboli, à la frontière entre le Mali et le Sénégal, par des transporteurs en colère.

« Quel que soit le problème, on saura le surmonter »

Pour calmer cette tension et éviter un incident diplomatique et commercial entre ces deux pays, partageant des histoires communes, plusieurs interventions ont eu lieu. En plus des appels au calme des deux côtés, une délégation régionale du Conseil malien des chargeurs s’est rendue à Diboli le 16 août 2021. Cela afin de s’enquérir de la situation. « Nous rappelons aux uns et aux autres que le Mali et le Sénégal sont deux pays frères et, quel que soit le problème, on saura le surmonter », a fait comprendre Boubacar Niang, le président du conseil malien des chargeurs de Kayes.

Ces interventions des autorités de deux pays sont nécessaires. Surtout si nous savons que près de 1000 camions maliens de transport de marchandises arrivent chaque jour au Sénégal. Ils contribuent à l’économie du pays de la Teranga à hauteur de 253 milliards de FCFA par an, selon le secrétaire général des acteurs portuaires du Sénégal, Mamadou Corsène Sarr. « Aujourd’hui, nous avons une relation commerciale extrêmement importante avec le Mali. Nous avons environ 1 000 camions maliens qui viennent par jour au Sénégal. Donc, c’est 253 milliards de francs CFA qui rentrent par an dans l’économie du Sénégal », a-t-il fait savoir.

Contenir le volume du trafic

Selon le directeur général des entrepôts maliens au Sénégal, Fousseynou Soumano, « le volume du trafic aujourd’hui qui transite par le port de Dakar est de plus de 4 millions de tonnes ». Le port autonome de Dakar est donc le principal port d’approvisionnement du Mali.

Face à ce flux de camions entrant au niveau du Sénégal, Mamadou Corséne Sarr estime nécessaire la mise en place de certaines mesures, dont le contournement des grandes villes. « C’est un début de solution qu’on va mener entre nous les autorités du Sénégal et du Mali », a-t-il souligné. Fousseynou Soumano trouve, pour sa part, assez important de prévoir des airs de stationnement qui « permettraient de réglementer la circulation sur le corridor en termes de volume horaire et de standard ».

Chiencoro

Sahel Tribune

Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

%d blogueurs aiment cette page :