Choguel Kokalla Maïga : la transition « souffre d’un déficit chronique et congénital… »

Date:

Share post:

Au cours de sa rencontre, mardi 11 mai 2021, avec le médiateur de la CEDEAO, Goodluck EBELE JOHNATAN, au Mali pour quatre (4) jours afin de s’enquérir de la situation de la transition en place, le comité stratégique du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) a indiqué que cette transition souffre de beaucoup de maux. Nous vous invitons à lire la déclaration de Choguel Kokalla Maïga !

Mesdames et Messieurs les membres de la délégation.

Les Partis politiques membres du M5-RFP que vous avez bien voulu convier cette réunion, m’ont confié, comme ce fut le cas le 11 janvier 2021 ici dans cette même salle, la lourde et redoutable tâche de prendre la parole en leur nom, pour vous faire le point de l’évolution de la situation telle que perçue par notre Mouvement.

Ce que nous pouvons d’ores et déjà constater, sans risque de nous tromper, c’est que la Transition tourne en rond, sans ligne directrice ni cap clair. Elle souffre d’un déficit chronique et congénital de légitimité, d’expertise et de cohérence. Aucune des revendications légitimes qui ont sou tendu la vaste mobilisation populaire contre l’ancien régime en 2020 n’a trouvé même un début de solution.

Pour preuve. Sur aucun des paramètres majeurs permettant d’apprécier objectivement la marche de la Transition, aucun consensus national n’a pu être dégagé en 8 mois sur les 18 prévus pour sa durée. La publication du chronogramme des élections a suscité un tollé de désapprobation. L’organe unique de gestion des élections, exigence majeure de toutes lesforces vives (partis politiques et Société civile) est loin d’être un acquis,

La mise en œuvre de l’Accord pour Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger (APR) piétine, malgré la forte campagne de communication qui accompagne quelques actions d’éclats sans impact réel et visible sur la paix et la sécurité des citoyens.

La réorganisation territoriale récemment préconisée par le Gouvernement de Transition est rejetée par les populations. Tout ce que [e Gouvernement de Transition a à son actif, c’est l’adoption duProgramme d’Action Gouvernemental (PAG), qui est très séduisant et volumineux catalogue de bonnes intentions, mais sans aucune prise sur le quotidien des Maliens.

Quant au Comité d’Orientation Stratégique (COS), récemment mis en place, il doit encore prouver son utilité, surtout quand on observe la cacophonie qui prévaut entre ses objectifs officiels annoncés et les décisions de certains Ministères.

M. le Médiateur, les mêmes causes produisent les mêmes effets. Les Autorités de la Transition doivent chercher systématiquement le consensus autour des grandes préoccupations de la Nation, pour ne pas conduire notre pays dans une énième crise sociopolitique avant, pendant ou après les élections.

Que dire par exemple de cette malencontreuse décision des Autorités de la Transition de confier l’élaboration du projet d’une nouvelle constitution à un cabinet, après plus de 60 ans d’indépendance, une telle décision est une véritable injure à l’intelligence de notre peuple, à l’honneur et à la dignité des cadres maliens qui ont donnés la preuve de leur engagement et de leur savoir-faire en élaborant les constitutions des 1ères, 2ème et 3ème République.

Mais, M. le Médiateur, sachant votre agenda très chargé et les interventions multiples, dans un souci d’économie de temps et d’efficacité, au nom de mes camarades du Comité stratégique du M5RFP, je voudrais très respectueusement vous transmettre copie du discours que j’ai tenu en leur nom, le jeudi 06 mai 2021, à l’attention du Président de la Transition, qui avait bien voulu recevoir notre Mouvement.

Le contenu de ce document récapitule pour l’essentiel les demandes du M5-RFP pour matérialiser le changement réclamé par l’écrasante majorité des Maliens,

Mais avant de vous transmettre le document, je voudrais, au nom de mes camarades vous remercier, Monsieur le Médiateur de votre engagement personnel et de votre constante disponibilité dans la recherche de la paix et la stabilité du Mali.

Nous souhaitons, à vous-même et à la délégation qui vous accompagne un agréable et fructueux séjour. Enfin, nous vous saurons gré de bien vouloir renouveler notre reconnaissance et notre profond respect aux Chefs d’État de notre Communauté, la CEDEAO, pour les inlassables efforts qu’elles ne cessent de fournir tous les jours, pour la stabilisation de la situation politique et sécuritaire au Mali.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Pour le Comité stratégique du M5-RFP

Le Président

Choguel Kokalla MAÎGA

Sahel Tribune
Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Gouvernement de transition : le retour de Choguel Kokalla Maïga annoncé

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a été reçu, ce vendredi 25 novembre 2022, par le président de la transition, le colonel Assimi Goïta. Le retour du Premier ministre à la tête du gouvernement de transition est attendu dans les prochains jours. 

 Sommet des dirigeants États-Unis–Afrique : vers une coopération accrue sur les priorités mondiales communes 

Le Sommet des dirigeants États-Unis–Afrique rassemblera, du 13 au 15 décembre 2022, des leaders de l’ensemble du continent africain à Washington.

Avant-projet de constitution : les observations du parti Adema

Après un "examen approfondi" de cet avant-projet, le parti africain pour la solidarité et la justice (Adema PASJ) a décidé de partager ses observations sur le nouveau projet.

Relations Bamako-Paris : le Mali interdit les activités d’ONG opérant sur financement français

Le Mali décide d’interdire, toutes les activités menées par les ONG « opérant au Mali sur financement ou avec l’appui matériel ou technique de la France, y compris dans le domaine humanitaire ».
%d blogueurs aiment cette page :