Home Actu Campagne agricole 2022-2023 : l’État du Mali prendra en charge les crédits intrants des producteurs du coton 

Campagne agricole 2022-2023 : l’État du Mali prendra en charge les crédits intrants des producteurs du coton 

0 comment 196 views

La 13e session du Conseil supérieur de l’agriculture s’est tenue, le lundi 5 juin 2023, au palais de Koulouba. Au cours de cette cérémonie, placée sous la présidence du président de la transition, le colonel Assimi Goita, de grandes décisions ont été prises au profit des producteurs du coton. 

Il était 15 h passées de quelques minutes quand la session annuelle du Conseil supérieur de l’agriculture a démarré, en présence de l’ensemble des acteurs du secteur agricole malien, notamment du ministre du Développement rural, du président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (APCAM). Le président-directeur général de la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT), Dr Nango Dembélé, était également présent à ce grand rendez-vous.

Prise en charge des crédits intrants des producteurs  

Le président de la transition a annoncé de grandes décisions pour le secteur du coton. Un secteur qui a été confronté à d’énormes difficultés durant la campagne écoulée, notamment des problèmes climatiques, mais aussi ceux liés à l’apparition des Jassides. Ces problèmes, parmi tant d’autres, indépendants des autorités en charge du secteur, ont entrainé une baisse de la production et ont fait perdre au Mali sa place de premier producteur africain. 

Pour juguler les effets de ces situations sur les cotonculteurs et redonner au Mali toute sa gloire, l’État malien s’engage à prendre en charge les crédits intrants des producteurs de coton sur les superficies perdues suite à l’attaque des jassides et des inondations, au titre de la campagne 2022-2023. Cette prise en charge coutera au budget national neuf-milliards-neuf-cent-trente-huit-millions-sept-cent-soixante-quatorze-mille-huit-cent-trente-neuf (9 938 774 839) FCFA. 

Outre cette mesure, le chef de l’État a fixé le prix subventionné de l’engrais minéral à 14 000 F CFA le sac de 50 kg et celui de l’engrais organique à 3000 FCFA par sac de 50 kg. Quant au prix d’achat de base du coton graine de premier choix, il est fixé à 295 FCFA le kg. 

Redonner au Mali, sa place de premier producteur africain 

Au cours de cette 13e session, le président du Conseil supérieur de l’agriculture a réitéré son engagement à affecter 10 % de production de la graine de coton aux huileries agréées pour l’alimentation du bétail et des bœufs de labour. Des décisions qui ne peuvent que galvaniser davantage les producteurs et l’ensemble des acteurs du secteur. 

Le PDG de la CMDT, Dr Nango Dembélé, tout en remerciant le président de la transition, a exprimé toute sa satisfaction suite à l’annonce de ces bonnes nouvelles pour le secteur du coton. Il a profité pour exhorter les producteurs au travail en vue d’atteindre, voire dépasser l’objectif de production fixé pour la campagne 2023-2024. 

Lors de sa 98e session du Conseil d’administration, tenue à Bamako, le 24 mai dernier, la CMDT avait rassuré les cotonculteurs qu’une solution a été trouvée aux nouvelles formes de jassides détectées au Mali et dans la sous-région, durant la campagne écoulée. Le PDG de la Compagnie avait également exhorté les producteurs à rester motiver au cours des prochaines campagnes agricoles afin de faire pousser 780 000 tonnes de graine et redonner au Mali, sa place de premier producteur de coton africain. 

Chiencoro Diarra 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate