Burkina Faso : des soldats encagoulés devant la télévision nationale

Date:

Share post:

Après la Guinée, le Burkina Faso rejoint le Mali, ce lundi 24 janvier 2022. Des soldats mutins ont arrêté le président Roch Marc Christian Kaboré, selon France 24. L’Agence France presse (AFP) précise que des soldats encagoulés ont pris, dans la matinée, position devant la télévision nationale.

Le coup d’État est confirmé, selon un officier, qui poursuit : « il faut patienter, il y aura une déclaration dans les prochaines heures ». Un autre haut gradé de l’armée précise que les mutins exigent la démission du président Roch Marc Christian Kaboré. Selon nos informations, les négociations entre les officiels et les soldats mutins, dans la nuit, ont échoué.

La confusion règne encore sur la situation. Car, aucune confirmation officielle n’a toujours pas été faite.

Depuis dimanche matin, des coups de feu ont été entendus dans plusieurs casernes militaires de Ouagadougou, Ouahigouya et Kaya. Dans la soirée, un couvre-feu avait été instauré, de 20 h à 5 h du matin, et la fermeture des écoles, les 24 et 25 janvier, avait été annoncée, alors que des coups de feu étaient encore entendus, jusqu’au alentours de la résidence privée du chef de l’Etat. La Cédéao avait demandé, dimanche 23 janvier, aux militaires de « demeurer dans une posture républicaine et de privilégier le dialogue avec les autorités ».

La rédaction

Sahel Tribune
Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Transport à Ségou : organiser le secteur des mototaxis pourvoyeur d’emploi

A Ségou, quatrième ville administrative du Mali, le secteur des engins à deux et trois roues à usage de taxi est en pleine expansion. Pourvoyeur d’emploi pour nombre de jeunes, le marché des mototaxis manque d’organisation.

Centre du Mali : le légendaire vivre ensemble entre Dogons et Peuls en mal

Avec la crise sécuritaire au centre du Mali, le vivre ensemble est de plus en plus mis en mal, notamment entre Dogons et Peuls.

Gouvernance : au Mali, une nouvelle initiative pour la gestion des ressources humaines

Dans la gestion des ressources humaines de l’État et des collectivités territoriales, le Mali est confronté à d’énormes défis, notamment l’existence de travailleurs fantômes, la réalisation de plusieurs paiements pour les mêmes bénéficiaires, des paiements pour un travail non effectué

Mali : cherté de la vie, crises en série, au cœur d’un autre malaise chez les populations

A Bamako, les populations font face à d’énormes difficultés : flambée des prix dans les stations d’essence, dans le secteur du transport en commun, mais aussi dans les marchés locaux. Des Maliens s’expriment sur cette situation du pays marquée par des inflations à tout Azimut.
%d blogueurs aiment cette page :