Attaques contre FAMa : plusieurs chancelleries expriment leur solidarité

Date:

Share post:

Des attaques terroristes complexes et coordonnées ont visé plusieurs positions des forces armées maliennes [FAMa], les 21 et 22 juillet 2022, au centre et dans la région administrative de Koulikoro. Plusieurs chancelleries occidentales et organisations internationales, présentes à Bamako, ont condamné ces multiples attaques, exprimant ainsi leur solidarité au peuple malien et à leur État.

Dans la matinée du vendredi 22 juillet, les populations de Bamako et environs se sont réveillées avec les échos d’une attaque terroriste contre la ville garnison de Kati. Dans lequel camp militaire où sont domiciliés le président de la transition Assimi Goïta et son ministre de la défense Sadio Camara.

Cet incident de Kati a été précédé, dans la matinée du 21 juillet, par plusieurs autres « attaques complexes et simultanées dans les localités de Douentza, Koro, Thy (Sevaré), Bapho, Segou, et Kolokani ». L’état-major a indiqué dans différents communiqués que c’étaient « des tentatives désespérées et coordonnées des terroristes de la Katibat Macina » d’Amadou Kouffa.

Plus tard dans la journée, après le communiqué de l’état-major malien sur l’attaque contre la caserne de Kati, plusieurs chancelleries occidentales et organisations internationales présentes au Mali ont tenu à exprimer leur solidarité au peuple malien.

Sur son compte Twitter, l’ambassade d’Espagne au Mali (et au Burkina Faso) a condamné « énergiquement ces récentes attaques contre les Forces Armées maliennes [et] exprime sa solidarité dans la lutte contre l’extrémisme violent ». La France aussi n’est pas restée en marche. Son ambassade a déploré et condamné ces attaques. « Nous manifestons notre soutien au peuple malien », a tweeté sa représentation diplomatique au Mali.

Minusma, USA et UE

Au nom de la mission onusienne au Mali [Minusma], le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies, M. El-Ghassim Wane, a condamné « vigoureusement les attaques terroristes ayant visé les Forces Armées maliennes, les 21 et 22 juillet 2022 […] »

Le diplomate sénégalais a par la suite présenté ses condoléances « au gouvernement et au peuple malien, ainsi qu’aux familles et proches des soldats tombés sur le champ d’honneur ». Dans le même communiqué de presse, la Minusma rappelle qu’elle réitère ses engagements, selon son mandat, « à appuyer et accompagner les efforts des autorités maliennes visant à restaurer durablement la paix et la sécurité ».

A travers leur ambassade à Bamako, les États-Unis (USA) « condamnent avec les termes les plus forts les multiples attaques armées contre les Forces Armées maliennes ». Avant d’ajouter : « Des organisations extrémistes violentes continuent de cibler les FAMa afin de déstabiliser davantage l’Etat malien. Les États-Unis dénoncent de telles actions et continuent à travailler avec nos partenaires maliens de toutes les manières possibles pour restaurer la paix et la stabilité pour le peuple malien. »

Le Chef de la délégation de l’Union européenne au Mali, le diplomate Bart Ouvry, a également tenu à dénoncer ces attaques terroristes contre les forces armées maliennes. « Ces groupes armés [qualifiés de djihadistes] à déstabiliser le Mali. L’UE maintient ses efforts pour la paix et la stabilité du pays. », a-t-il tenu à rassurer leurs partenaires maliens.

La rédaction

Sahel Tribune
Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Mali : A 6 ans, Alioune a été amputé de la jambe

Alioune, 6 ans, encore insouciant et rêveur, a vu sa vie basculer lorsqu’il a été amputé de la jambe à la suite d’une blessure par balle.

Tchad : les inondations à N’Djamena renforcent la crise humanitaire et font craindre l’apparition d’épidémies

Depuis mi-août, le centre et le sud du Tchad sont frappés par des graves inondations, les dernières touchant la capitale, N’Djamena, où deux fleuves ont débordé, laissant des quartiers entiers submergés par les eaux.

Rentrée des cours et tribunaux : « La justice malienne ne sera que ce que nous en ferons », dixit le col. Assimi Goïta

Sous la présidence du colonel Assimi Goïta, chef de l’État, la rentrée solennelle des cours et tribunaux, pour l’année 2022-2023, s’est tenue, ce jeudi 1er décembre 2022, à la Cour suprême

Sécurité routière : incivisme et mauvais état des routes, sources de dysfonctionnements

À Bamako, c’est un constat partagé à grande échelle par la population. Le mauvais état des routes combiné au manque d'entretien demeure un défi de taille.
%d blogueurs aiment cette page :