Home A la Une Assimi Goïta : Populisme ou véritable popularité ?

Assimi Goïta : Populisme ou véritable popularité ?

0 comment 590 views

Les deux récentes apparitions publiques du président de la transition malienne, Assimi Goïta, à Sanankoroba puis à Safo, offrent une leçon précieuse aux opposants de circonstance de la transition malienne. En effet, de manière impromptue, le peuple malien est sorti massivement de tous les coins et recoins, pour réserver un accueil triomphal à leur leader. À Sanankoroba comme à Safo, le peuple semblait surgir des entrailles de la Terre.

Cette mobilisation historique du peuple malien, survenant après les conclusions du Dialogue inter-maliens et après ce que certains opposants ont qualifié de fin de la période de transition, envoie un message clair. Ceux qui pensaient que le peuple n’était plus avec les autorités de la transition, et que seule une minorité s’exprimait au nom du peuple, doivent désormais réviser leur analyse. Car ces milliers de personnes qui sortent accueillir le président ne le font ni pour des présents empoisonnés ni pour d’autres intérêts matériels, mais par amour et respect pour la personnalité du leader.

Perception de sincérité et d’intégrité

Doit-on donc parler de populisme ou de popularité ? À moins d’être aveugle ou sourd-muet, tous les observateurs avertis et impartiaux connaissent désormais la réalité. Ce régime, s’il est craint, c’est parce qu’il est soutenu par le peuple. Assimi Goïta est un chef d’État populaire, aussi bien au Mali qu’à l’étranger. Il est devenu un modèle, une source d’inspiration pour la jeunesse africaine. Cette popularité s’explique par la personnalité de l’homme, marquée par une grande humilité, une loyauté indéfectible, une sincérité rare et un respect inébranlable de la parole donnée. Son patriotisme atteint un sommet qui frôle le chauvinisme.

Les apparitions de Goïta à Sanankoroba et Safo ont montré un leader en parfaite symbiose avec son peuple. Les scènes de liesse populaire témoignent de la connexion profonde qu’il a su établir avec les Maliens. Cette relation est fondée sur une perception de sincérité et d’intégrité que Goïta a cultivée depuis son accession à la présidence de la transition. Il n’est pas seulement un homme de promesses, mais un homme d’actes, et cela résonne puissamment parmi ses concitoyens.

L’opposition doit prendre en compte cette réalité

Le soutien populaire à Goïta s’étend au-delà des frontières maliennes. Il est perçu comme un leader panafricaniste, prêt à défendre les intérêts de l’Afrique contre les ingérences extérieures. Son discours et ses actions résonnent particulièrement auprès de la jeunesse africaine, qui voit en lui un symbole de résistance et de détermination. Cette popularité, loin d’être superficielle, est enracinée dans des valeurs partagées et une vision commune pour un avenir africain autonome et prospère.

L’opposition doit prendre en compte cette réalité. La mobilisation massive du peuple malien en faveur de Goïta démontre une volonté collective de soutenir la transition et de voir les réformes nécessaires se concrétiser. Ignorer cette dynamique, c’est se couper de la base populaire qui est essentielle à toute démarche politique durable.

Assimi Goïta ne se contente pas de mots. Ses actions sur le terrain, comme la mise en place de projets de développement et la lutte contre la corruption, ont renforcé sa crédibilité auprès des Maliens. Il incarne une rupture avec les pratiques du passé, où les promesses n’étaient souvent pas suivies d’effets. Sa gestion pragmatique et son engagement à améliorer les conditions de vie des Maliens ont solidifié son soutien populaire.

Équilibrer les attentes populaires avec des politiques pragmatiques et durables

En outre, sa posture vis-à-vis de la communauté internationale renforce sa popularité. Goïta a maintenu une position ferme face aux sanctions de la Cédéao et aux pressions extérieures, privilégiant les intérêts du Mali avant tout. Cette attitude résolue a gagné le respect non seulement des Maliens, mais aussi des observateurs internationaux qui voient en lui un défenseur de la souveraineté nationale.

Cependant, cette popularité doit être gérée avec prudence. Le risque de populisme, où les décisions sont prises pour plaire à la foule plutôt que pour le bien à long terme du pays, est toujours présent. Goïta doit continuer à équilibrer les attentes populaires avec des politiques pragmatiques et durables. Il doit aussi veiller à inclure toutes les voix, y compris celles de l’opposition, dans le processus de transition pour garantir une stabilité politique durable.

La transition malienne doit continuer à marcher sur ce fil ténu entre répondre aux aspirations populaires et mettre en place des réformes structurelles nécessaires. La véritable force de Goïta réside dans sa capacité à transformer ce soutien populaire en un moteur de changement durable et positif pour le Mali.

Chiencoro Diarra 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate