Home Société Vie de couple : des femmes prisonnières de leur choix du partenaire

Vie de couple : des femmes prisonnières de leur choix du partenaire

0 comment 58 views

Savoir choisir son partenaire de mariage est très important pour une femme. Puisqu’il déterminera son avenir. Le mauvais choix peut avoir des répercussions négatives sur elle, tout au long de sa vie.

Quitter le domicile parental pour celui marital, considéré comme le véritable foyer d’une femme, n’est pas toujours à la hauteur des attentes. Nombreuses sont les femmes qui regrettent au bout de quelques mois sans savoir sur quel pied danser. Pourtant, certaines quittent le toit des parents, malgré ceux-ci, parce qu’elles estimaient avoir trouvé l’amour de leur vie.

Le regard des autres

Au Mali, le mariage est généralement vu comme un symbole de maturité et donc de responsabilité. Dès que l’on se marie, le regard des autres change sur nous. Cette envie conduit certaines jeunes filles à accepter de se marier très tôt sans être sûres de réussir à faire le bon choix de partenaire. Beaucoup de femmes souffrent en catimini de leur propre choix ou de celui des parents.

C’est tardivement que la plupart prennent conscience qu’elles ont été piégées dans leur choix. Ces mauvaises décisions s’expliquent entre autres par la jeunesse, l’inexpérience, la précipitation de se voir marier, la pression de la famille, etc.

La dépression

Dans le regret, elles ne savent généralement pas quelle décision prendre, surtout s’il se trouve qu’elles se sont engagées dans une union qui n’était pas le choix des parents ou plutôt le contraire. Dans tous les deux cas, elles se voient piéger, sans généralement aucune possibilité de marche arrière.

« On n’a aucune idée de cette vie. On s’imagine des contes de fées jusqu’à ce qu’un jour la réalité nous éclate à la figure. C’est en ce moment qu’on se dit, si seulement, je le savais », entend-on généralement. Cette situation peut conduire au désespoir et à la longue à des troubles psychologiques, voire à la dépression.

Le choix du bon conjoint demande du temps, beaucoup de réflexions et d’analyses. Parce que comme le disait Seydou Badian Kouyaté, le « mariage n’est pas une plaisanterie ».

Hawa Diaby

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate