« Dans le ventre d’un prince » ou l’histoire d’un jeune couple aux relations difficiles

Date:

Share post:

« Dans le ventre d’un prince » est l’une de nouvelles parutions de l’écrivaine Aïcha Yatabary. Édité aux éditions Lakalita, au Burkina Faso, en janvier 2022, le nouvel ouvrage nous relate l’histoire d’un jeune couple aux relations difficiles. Livre.

L’amour, la culture, les aspirations personnelles, les infidélités, les trahisons et même le développement local sont des thèmes abordés « Dans le ventre d’un prince » de l’écrivaine Aïcha Yatabary, une jeune femme originaire du Mali qui réside en France où elle évolue comme consultante en développement durable.

Le titre de son nouvel ouvrage fait sans doute rappeler celui du célèbre roman de Fatou Diome — «Le ventre de l’Atlantique ». Comme Madické et Salie, héros du roman de Fatou Diome, « Dans le ventre d’un prince » relate les relations difficiles de Mamadou et Aïcha. Dans cette « fresque sur l’appétence spirituelle, idéelle et charnelle », s’apparentant à une autobiographie, Aïcha, moderne et culturellement ancrée dans les traditions de son pays d’origine, rencontre Mamadou, « la quintessence du charme, du charisme et de la virilité », qui deviendra son époux après trois années de fréquentation.

Sous le joug d’un système patriarcal

« Je suis une femme faite pour l’amour, les draps en soie, les envolées lyriques, les palabres intellectuelles, les diamants, les voyages imprévus à l’autre bout du monde, les rêves démesurés, les expériences spirituelles, le fantasmagorique, les truffes noires, le caviar, le chocolat, le café très corsé, l’excellente cuisine », se présente Aïcha de façon imagée. Des mots qui en disent long sur l’aventure amoureuse du jeune couple de Mamadou et Aïcha.

Comme Victor Hugo dans les Contemplations, « Quand je vous parle de moi, je vous parle de vous », à travers son aventure avec cet homme d’affaires ivoirien, nourri d’ambitions politiques, Aïcha égrène les souffrances des femmes de façon générale. « Les femmes maliennes, surtout les femmes rurales, sont sous le joug d’un système patriarcal avec son lot de conséquences sur leur quotidien : difficultés d’accès à l’instruction, à la terre, au pouvoir de décision, et même à la santé », écrit-elle.

Une littérature engagée

Dans le ventre d’un prince, au-delà de la description des souffrances que subissent les femmes dans leur société, est une œuvre qui donne à la femme toute sa grandeur en mettant en lumière son rôle dans le développement. « Les femmes sont les gardiennes de la tradition. Ce sont elles qui organisent les mariages, et toutes autres cérémonies de poids, dans toutes les familles », lit-on dans cet ouvrage de 102 pages sur les vicissitudes de l’amour.

Pour reprendre les mots de l’éditeur, « avec son écriture dynamique, volontaire et assumée, Aïcha Yatabary nous offre une littérature engagée, généreuse et libre qui représente bien les nouvelles plumes africaines, et qui nous transporte et nous ouvre à des perspectives singulières ». Ce qui rend la lecture de cet ouvrage très croustillante. Il se lit d’un trait.

Chiencoro Diarra

Chiencoro
Chiencorohttps://saheltribune.com
Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Transport à Ségou : organiser le secteur des mototaxis pourvoyeur d’emploi

A Ségou, quatrième ville administrative du Mali, le secteur des engins à deux et trois roues à usage de taxi est en pleine expansion. Pourvoyeur d’emploi pour nombre de jeunes, le marché des mototaxis manque d’organisation.

Centre du Mali : le légendaire vivre ensemble entre Dogons et Peuls en mal

Avec la crise sécuritaire au centre du Mali, le vivre ensemble est de plus en plus mis en mal, notamment entre Dogons et Peuls.

Gouvernance : au Mali, une nouvelle initiative pour la gestion des ressources humaines

Dans la gestion des ressources humaines de l’État et des collectivités territoriales, le Mali est confronté à d’énormes défis, notamment l’existence de travailleurs fantômes, la réalisation de plusieurs paiements pour les mêmes bénéficiaires, des paiements pour un travail non effectué

Mali : cherté de la vie, crises en série, au cœur d’un autre malaise chez les populations

A Bamako, les populations font face à d’énormes difficultés : flambée des prix dans les stations d’essence, dans le secteur du transport en commun, mais aussi dans les marchés locaux. Des Maliens s’expriment sur cette situation du pays marquée par des inflations à tout Azimut.
%d blogueurs aiment cette page :