Tension au sein du FPI : Affi N’guessan livre des précisions

Date:

Share post:

Pascal Affi N’guessan, ancien Premier ministre de Gbagbo, a présidé, le 14 août 2021, une réunion extraordinaire du comité central du FPI, au siège du parti, à Abidjan. M. N’guessan s’est prononcé sur la situation actuelle au sein du parti, marquée par l’annonce de son ex-patron, qui envisage de créer une nouvelle formation politique.

Depuis la crise de 2010-2011, le FPI a été divisé en deux camps. Le camp (légal), fidèle à Pascal Affi N’guessan et reconnu par les autorités judiciaires de la Côte d’Ivoire, et celui de (GOR) Gbagbo ou rien.

Avec le retour de Laurent Gbagbo, le 17 juin dernier, la question du contrôle du Front populaire ivoirien (FPI), parti qu’il a fondé en 1982, était sur toutes les lèvres. Dès ce retour, les choses sont devenues confuses quant au contrôle du parti.

Cette problématique semble désormais tranchée, avec les sorties des deux anciens collaborateurs. La rupture semble en fin consommée entre Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’guessan, son ancien Premier ministre.

« Gbagbo ne fait plus partie du FPI »

« Le président Gbagbo part, il part pour créer un parti taillé à sa mesure pour servir l’idolâtrie et le culte de personnalité. Il nous dit ainsi de faire le choix entre l’autocratie et la démocratie, entre le passé et l’avenir », a laissé entendre Pascal Affi N’guessan au cours d’une réunion extraordinaire des instances dirigeantes du FPI, qu’il a présidé le 14 août dernier. Tout en ajoutant qu’il fallait s’y attendre.

« Je n’ai pas trahi, je n’ai pas été ingrat », s’est-il défendu. Avant d’ajouter que la « divergence ne signifie pas ingratitude ».

S’agissant de l’avenir du FPI, Pascal Affi N’guessan se veut clair : « Ceux qui suivent Laurent Gbagbo suivent un homme, ceux qui resteront au FPI ont de la conviction. Ce sont de vrais militants ».

Les deux camps se livreraient-ils à des chantages ? En tout cas, A. N’guessan ne semble plus vouloir taire tout ce qu’il aurait donné au parti. Selon lui, depuis 1986, il a servi le FPI, sur tous les plans :moralement, intellectuellement, physiquement et financièrement.

« De toutes les activités que j’ai effectuées jusqu’en 2000 dans les missions et implantations, c’était sur fonds propres. Je n’ai reçu l’argent de personne. Le FPI était en manque de moyens. Du haut de mes convictions, j’ai mis profit ma condition sociale. Le Président Gbagbo, nous l’avons fait. Ensuite, il nous a fait », laisse entendre l’ancien Premier ministre de L.Gbagbo.

Rappelons qu’au cours de cette réunion, plusieurs résolutions ont été adoptées. Une tournée d’explication auprès des militants à l’intérieur du pays a été décidée. L’annonce d’un congrès extraordinaire avant fin 2021 a également été faite. « Laurent Gbagbo ne fait plus partie du FPI », a conclu M. N’guessan.

Bakary Fomba

Bakary FOMBA
Bakary FOMBA
Né à Kounambougou (région de Koulikoro), Bakary Fomba est enseignant de formation. Journaliste-blogueur, membre de Doniblog, la Communauté des Blogueurs du Mali. Il est également contributeur à Benbere, plate-forme des blogueurs maliens. Il est présentement le Directeur de la rédaction du site web d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits saheltribune.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Dialogue national inclusif : l’appel de Macky Sall aux groupes rebelles tchadiens

Alors en visite bilatérale au Tchad, le président en exercice de l’Union africaine a lancé un appel aux groupes rebelles tchadiens, qui n’ont pas encore signé l’accord de paix de Doha. Il les invite à rejoindre le dialogue national inclusif, qui s’ouvre le 20 août 2022, pour « donner le maximum de chance de parvenir à une paix inclusive, globale et durable ».

Macky Sall : « Le Mali mérite le soutien de toute la communauté africaine et internationale »

En tournée sous-régionale, le président sénégalais Macky Sall s’est rendu au Mali, ce lundi 15 août 2022. À sa descente d’avion, vers 10 h 20, il a été accueilli par son homologue malien de la transition, colonel Assimi Goïta, à aéroport international président Modibo Kéïta de Bamako-senou. Le président sénégalais a invité à soutenir le Mali.

Législatives au Sénégal : le camp présidentiel retrouve la majorité

Plus d’une semaine après les élections législatives, le député sénégalais, Pape Diop, rallie la coalition présidentielle et lui donne la majorité à l’Assemblée nationale.

Côte d’Ivoire : le PPA-CI reçoit froidement la grâce accordée à Laurent Gbagbo

« Dans le souci de renforcer la cohésion sociale », le président ivoirien a accordé la grâce à l’ex-chef d’État Laurent Gbagbo. Suite à cette décision, le Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPA-CI), Parti de l’ex-Président Laurent Gbagbo, a fait une déclaration pour juger cette grâce insuffisante.
%d blogueurs aiment cette page :