Situation malienne : la contribution du panel des hautes personnalités

Date:

Share post:

Le panel des hautes personnalités des Assises nationales de la refondation a produit un document de réflexion sur la situation malienne. Intitulé « Contribution du Panel à la stratégie de riposte nationale aux décisions de l’UEMOA et de la CÉDÉAO », ce document a été soumis au président de la transition, col. Assimi Goïta, vendredi 14 janvier 2022.

Une contextualisation historique, des analyses juridiques, économiques et financières ainsi que des recommandations pour permettre une sortie de crise au Mali, tel est le contenu de ce document de réflexion produit et soumis par le panel des hautes personnalités au président Goïta. Une contribution qui vise une meilleure compréhension de la situation actuelle du pays, à partir du passé afin d’envisager les ripostes pour l’avenir. Car selon le président du panel, Zéni Moulaye, ces sanctions imposées au Mali constituent « une véritable agression de la part d’organisation dont nous attendons plutôt de la solidarité et non des sanctions ».

Vivre en bonne harmonie avec le reste du monde

Le document fait donc des recommandations aussi bien aux autorités maliennes qu’aux organisations sous-régionales, auteurs des sanctions. Des recommandations sur les plans juridique, économique et financière, précise le président du panel.

Des suggestions sont également faites pour l’environnement international. « Comme vous le savez, nous vivons certes chez nous, mais nous vivons également dans un environnement immédiat et international », a rappelé Zéni Moulaye. Et d’ajouter : « Il est important de tenir compte de ces environnements pour vivre en bonne harmonie avec le reste du monde ».

Après la réception de ce document de réflexion, le président de la transition a présidé un Conseil supérieur de la défense nationale. Dans l’après-midi, un grand rassemblement est prévu à Bamako et dans plusieurs régions du pays, en vue de dénoncer les sanctions et exprimer leur soutien à la transition. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres est à pied d’œuvre pour un retour à la normale et une levée progressive des sanctions.

Chiencoro Diarra

Chiencoro
Chiencorohttps://saheltribune.com
Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Dialogue national inclusif : l’appel de Macky Sall aux groupes rebelles tchadiens

Alors en visite bilatérale au Tchad, le président en exercice de l’Union africaine a lancé un appel aux groupes rebelles tchadiens, qui n’ont pas encore signé l’accord de paix de Doha. Il les invite à rejoindre le dialogue national inclusif, qui s’ouvre le 20 août 2022, pour « donner le maximum de chance de parvenir à une paix inclusive, globale et durable ».

Macky Sall : « Le Mali mérite le soutien de toute la communauté africaine et internationale »

En tournée sous-régionale, le président sénégalais Macky Sall s’est rendu au Mali, ce lundi 15 août 2022. À sa descente d’avion, vers 10 h 20, il a été accueilli par son homologue malien de la transition, colonel Assimi Goïta, à aéroport international président Modibo Kéïta de Bamako-senou. Le président sénégalais a invité à soutenir le Mali.

Législatives au Sénégal : le camp présidentiel retrouve la majorité

Plus d’une semaine après les élections législatives, le député sénégalais, Pape Diop, rallie la coalition présidentielle et lui donne la majorité à l’Assemblée nationale.

Côte d’Ivoire : le PPA-CI reçoit froidement la grâce accordée à Laurent Gbagbo

« Dans le souci de renforcer la cohésion sociale », le président ivoirien a accordé la grâce à l’ex-chef d’État Laurent Gbagbo. Suite à cette décision, le Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPA-CI), Parti de l’ex-Président Laurent Gbagbo, a fait une déclaration pour juger cette grâce insuffisante.
%d blogueurs aiment cette page :