Situation malienne : la contribution du panel des hautes personnalités

Date:

Partager:

Le panel des hautes personnalités des Assises nationales de la refondation a produit un document de réflexion sur la situation malienne. Intitulé « Contribution du Panel à la stratégie de riposte nationale aux décisions de l’UEMOA et de la CÉDÉAO », ce document a été soumis au président de la transition, col. Assimi Goïta, vendredi 14 janvier 2022.

Une contextualisation historique, des analyses juridiques, économiques et financières ainsi que des recommandations pour permettre une sortie de crise au Mali, tel est le contenu de ce document de réflexion produit et soumis par le panel des hautes personnalités au président Goïta. Une contribution qui vise une meilleure compréhension de la situation actuelle du pays, à partir du passé afin d’envisager les ripostes pour l’avenir. Car selon le président du panel, Zéni Moulaye, ces sanctions imposées au Mali constituent « une véritable agression de la part d’organisation dont nous attendons plutôt de la solidarité et non des sanctions ».

Vivre en bonne harmonie avec le reste du monde

Le document fait donc des recommandations aussi bien aux autorités maliennes qu’aux organisations sous-régionales, auteurs des sanctions. Des recommandations sur les plans juridique, économique et financière, précise le président du panel.

Des suggestions sont également faites pour l’environnement international. « Comme vous le savez, nous vivons certes chez nous, mais nous vivons également dans un environnement immédiat et international », a rappelé Zéni Moulaye. Et d’ajouter : « Il est important de tenir compte de ces environnements pour vivre en bonne harmonie avec le reste du monde ».

Après la réception de ce document de réflexion, le président de la transition a présidé un Conseil supérieur de la défense nationale. Dans l’après-midi, un grand rassemblement est prévu à Bamako et dans plusieurs régions du pays, en vue de dénoncer les sanctions et exprimer leur soutien à la transition. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres est à pied d’œuvre pour un retour à la normale et une levée progressive des sanctions.

Chiencoro Diarra

Chiencorohttps://saheltribune.com
Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

spot_img

Articles similaires

Côte d’Ivoire : reprise du dialogue politique de la dernière chance

Après une période de flottement, la séance de reprise de la 5e phase du dialogue politique en Côte d’Ivoire s’est tenue, jeudi 20 janvier 2022, entre le gouvernement et les principaux partis d’opposition et organisations de la société civile.

Burkina Faso : des soldats encagoulés devant la télévision nationale

Des soldats mutins ont arrêté le président Roch Marc Christian Kaboré, selon France 24. L’Agence France presse (AFP) précise que des soldats encagoulés ont pris, dans la matinée, position devant la télévision nationale.

Mali : ce que nous savons du statut de Serval, qui s’applique à Barkhane

Dans cet article, nous vous livrons ce que nous savons du statut de Serval, qui s’applique à Barkhane en ce qui concerne surtout leurs postures et déplacements opérationnels sur le territoire national.

Burkina Faso : après une série de mutinerie, un couvre-feu décrété

Suite à une série de mutinerie, dimanche 23 janvier 2022, la situation est restée confuse au Burkina Faso, durant toute la journée. Après avoir démenti une tentative de coup d’État, le gouvernement a décrèté un couvre-feu.
%d blogueurs aiment cette page :