Session d’appropriation des acteurs de l’éducation au paquet de ressources à Kayes

Date:

Share post:

Dans le cadre de la professionnalisation des enseignants et encadreurs du fondamental du Mali, le ministère de l’Éducation nationale (MEN), avec l’appui de l’Unesco, a organisé, du 29 au 30 novembre 2021 à Kayes, une nouvelle session d’appropriation au paquet de ressources.

Ils sont 27 participants à avoir pris part à ce nouvel atelier. Ils sont composés de 18 formateurs et encadreurs d’enseignants, des Instituts de Formation des Maitres (IFM), des Académies d’Enseignements (AE) des localités de Kayes, Kita, Nioro et Bamako, ainsi que des représentants de l’UNESCO et des services centraux du Ministère de l’Education Nationale (MEN).

Cet atelier est organisé sous la présidence de Dr Augustin Poudiougou, Conseiller technique au Ministère de l’Education Nationale et de Mme Habibata Thienta, représentant le Chef du Bureau  de l’Unesco à Bamako, 

Rappel des résultats obtenus 

Dans son intervention, Mme Habibata Thienta a rappelé — au nom du Directeur de l’Unesco à Bamako, M. Edmond Moukala — l’importance de la professionnalisation des enseignants et des encadreurs du fondamental au Mali pour son organisation. Cela afin d’atteindre les objectifs de l’ODD (objectifs du développement durable), particulièrement la cible 4c : « D’ici à 2030, accroître considérablement l’offre d’enseignants qualifiés, notamment grâce à la coopération internationale pour la formation des enseignants dans les pays en développement, en particulier les pays les moins avancés et les petits États insulaires en développement ». 

Ce projet vise à améliorer la qualité des apprentissages par la professionnalisation des enseignants à travers un meilleur accompagnement. Cette seconde session à Kayes, permettra d’élargir l’appropriation du paquet de ressources pour une meilleure couverture de formateurs et d’encadreurs d’enseignants au niveau national. Permettant ainsi de relever les défis du système éducatif malien. C’est aussi l’occasion d’une meilleure formation des enseignants et surtout, un meilleur encadrement.

Mme Thienta a tenu à rappeler ainsi les résultats obtenus par le projet CapED pour la professionnalisation des enseignants, dont l’étude diagnostique sur la question enseignante au Mali, la politique nationale des enseignants du Mali, le paquet de ressources pour la professionnalisation des enseignants qui englobe le référentiel de métier de l’enseignant et de l’encadreur ; le référentiel de compétences de l’enseignant et de l’encadreur ; les normes et les standards professionnels de l’enseignant et de l’encadreur et le cadre de certification de l’enseignant, etc.

Éléments clés du paquet de ressources 

Au cours de cette session, les échanges se sont surtout porté sur les éléments clés du paquet de ressources, notamment : (i) le référentiel de métiers de l’encadreur et de l’enseignant ; (ii) le référentiel de compétences de l’encadreur et de l’enseignant ; (iii) les normes et standards de la professionnalisation des enseignants et de l’encadreur ; et (iv) le cadre de certification de la professionnalisation des enseignants et de l’encadreur.

La formation « répond aux besoins réels sur le terrain, car nous permet d’avoir un enseignant/encadreur IDEAL. Elle (formation) a changé ma façon de juger les compétences des enseignants sur des bases que je ne maitrise pas », témoigne M. Adama Maïga, Directeur des études à l’IFM Julius NYERERE de Bamako.

Pour rappel, l’opérationnalisation de ce projet a été concrétisée par la première session de formation des formateurs qui s’est tenu du 30 Aout au 1er septembre 2021 à Ségou. Celle-ci a  regroupé 50 formateurs et encadreurs d’enseignants de Ségou, Tominian, Koutiala, Sikasso, Bougouni, San, Bamako, Kati, Kangaba, Koulikoro, Dioïla Nara (dont 11 femmes, soit 22%). Le Programme est concentré sur les pays moins avancés (PMA) et sur ceux où la probabilité d’atteindre les cibles de l’ODD4 est la moins forte.

Bakary Fomba

Bakary FOMBA
Bakary FOMBA
Né à Kounambougou (région de Koulikoro), Bakary Fomba est enseignant de formation. Journaliste-blogueur, membre de Doniblog, la Communauté des Blogueurs du Mali. Il est également contributeur à Benbere, plate-forme des blogueurs maliens. Il est présentement le Directeur de la rédaction du site web d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits saheltribune.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Mali : des élèves-maitres attendent toujours le début de leur stage d’initiation

Pour non-paiement de leurs arriérés d’heures supplémentaires d’encadrement des élèves-maitres des Instituts de Formation de Maitres (IFM), des syndicats de l’enseignement fondamental et de l’enseignement normal de Kayes et de Kati refusent d’encadrer les élèves-maitres en phase d’initiation. Il s’agit des élèves-maitres de la 3e année (niveau DEF) et de la 1ère année (niveau BAC), qui doivent bénéficier de trois mois de stage dans les écoles fondamentales des CAP respectifs.

CENOU : la couverture sanitaire des étudiants comme activité phare en 2022

Dans la journée du 28 décembre 2021, s'est tenue à Kabala, la 23e session ordinaire du Conseil d’administration du Centre national des œuvres universitaires du Mali (Cenou).

Au Niger : 53 562 enfants privés d’école dans la région de Tillabéri, selon OCHA

Au Niger, dans la région de Tillabéri, 53 562 enfants sont privés d’école à cause de l’insécurité malgré la présence d’une position des forces de défense et de sécurité (FDS) et des patrouilles régulières, selon le rapport d’OCHA du 20 décembre 2021.

Au Sénégal, l’atmosphère tendue après la mort d’un étudiant

À l’université Cheick Anta Diop de Dakar, au Sénégal, l’atmosphère était tendue, ce mardi 14 décembre 2021. Les étudiants en colère affrontaient les forces de l’ordre.
%d blogueurs aiment cette page :