Home A la Une Trois ans de rectification : bilan et perspectives

Trois ans de rectification : bilan et perspectives

0 comment 359 views

Le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta, célèbre ses trois ans au pouvoir depuis son investiture le 7 juin 2021. En trois ans, il a mené d’importantes réformes politiques et économiques, renforcé la sécurité nationale, et lancé plusieurs initiatives sociales malgré les défis persistants. Retour sur les réalisations marquantes et les enjeux de cette période de transition.

Le 7 juin 2021, le Colonel Assimi Goïta prêtait serment, marquant le début d’une transition politique prometteuse. Trois ans plus tard, le bilan de cette rectification est riche en progrès et en réalisations marquantes. Bien sûr, tout n’a pas été parfait, mais les avancées réalisées sont incontestables et démontrent une volonté de redressement national.

Réformes politiques et institutionnelles

Les réformes politiques et institutionnelles ont été au cœur de cette transition. L’adoption d’une nouvelle constitution et la réforme du code électoral sont des jalons significatifs. Ces réformes, symboles d’un renouveau démocratique, visent à stabiliser et moderniser les institutions maliennes pour les rendre plus transparentes et efficaces. La signature du pacte social de stabilité a également contribué à renforcer la cohésion nationale en garantissant la paix et la sécurité dans le pays.

Les assises nationales de la refondation, les États généraux de la migration, de l’éducation, et le Dialogue inter-Maliens pour la paix et la réconciliation, ainsi que le programme national d’éducation aux valeurs, ont tous accordé une place prépondérante aux choix stratégiques du peuple. Ce processus inclusif a permis de poser des bases solides pour un Mali plus uni et résilient.

Mesures de relance économique

Sur le plan économique, des mesures encourageantes ont été mises en place. La relance de l’Usine malienne des produits pharmaceutiques (UMPP) et de la compagnie malienne des textiles (COMATEX) témoigne d’une volonté de revitaliser les industries locales. L’adoption du nouveau Code minier et son Contenu local visent à maximiser les retombées économiques pour le Mali, garantissant ainsi une exploitation plus équitable et durable des ressources minières.

La relance du chemin de fer et la construction de centrales solaires ainsi que la remise de groupes électrogènes sont d’autres initiatives notables. Ces projets d’infrastructures ne sont pas seulement des réponses aux besoins actuels, mais ils jettent également les bases d’une croissance économique durable. La révision des politiques de coopération a permis de diversifier les partenaires, renforçant ainsi la souveraineté du Mali.

Réformes du secteur de la sécurité

La réforme du secteur de la sécurité est sans doute l’une des réussites les plus éclatantes de cette transition. Grâce au partenariat avec la Russie et la Türkiye, le Mali a reçu plusieurs équipements militaires qui ont permis de renforcer les capacités de défense du pays. Le départ des militaires français et ceux des Nations Unies (Minusma) a marqué un tournant dans la souveraineté sécuritaire du Mali.

La reprise de Kidal, le 14 novembre 2023, après plus d’une décennie d’occupation terroriste, est une victoire emblématique qui a conduit finalement à la dénonciation de l’Accord pour la paix et la réconciliation signé à Alger en 2015. La création de l’Alliance des États du Sahel avec le Burkina Faso et le Niger en septembre 2023, et le contrôle de l’ensemble du territoire par l’armée nationale, illustrent une volonté de sécurisation et de stabilité régionale.

Œuvres sociales et humanitaires

Le bilan des œuvres sociales est tout aussi impressionnant. Des milliers de Maliens ont bénéficié d’assistances humanitaires, issus des 2/3 du fonds de souveraineté du président de la transition, dans toutes les régions. Une première fois dans l’histoire du Mali. La remise d’une soixantaine d’ambulances, la distribution de tonnes de vivres, la réalisation de plus de 400 forages, et la construction ou la réhabilitation d’écoles sont autant d’initiatives qui ont amélioré la vie quotidienne des citoyens.

Des appuis ont été accordés aux personnes en situation de handicap, aux veuves et orphelins des militaires et paramilitaires tombés sur le champ de bataille. La remise de groupes électrogènes à l’EDM, la pose de la première pierre de la maison des pupilles, et la dotation de véhicules à plusieurs structures dont la Pouponnière de Niamana, montrent une prise en charge sociale exemplaire.

Des équipements informatiques et didactiques ont également été remis à plusieurs établissements scolaires dans le cadre de la modernisation des infrastructures scolaires. 

Valorisation des légitimités traditionnelles

La valorisation des légitimités traditionnelles s’est concrétisée par l’institution d’une journée nationale dédiée. Cette initiative vise à renforcer les liens entre les différentes communautés et à promouvoir la richesse culturelle du Mali. 

La Journée nationale de la souveraineté retrouvée, célébrée le 14 janvier, rappelle la mobilisation historique du peuple malien en 2022, en soutien aux autorités de la transition et contre les sanctions « injustes, illégales et inhumaines » de la CEDEAO.

Les défis persistants

Cependant, ces trois années n’ont pas été exemptes de difficultés. La vie chère, résultant des choix politiques des autorités, reste un défi majeur. Les problèmes de fourniture d’électricité ont également affecté commerces et entreprises, soulignant la nécessité de renforcer les infrastructures énergétiques.

Les trois ans de la présidence de transition du Colonel Assimi Goïta ont été marqués par des avancées notables et des réformes courageuses. Si des défis subsistent, les progrès réalisés sont la preuve d’une volonté indéfectible de conduire le Mali vers un avenir meilleur. La route est encore longue, mais avec un tel leadership, le Mali peut espérer surmonter les obstacles et continuer sur la voie de la renaissance nationale.

Chiencoro Diarra 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate