Home Actu Ségou : ces feux de circulation qui redorent l’image de la cité des balazans

Ségou : ces feux de circulation qui redorent l’image de la cité des balazans

0 comment 223 views

De nouveaux feux circulation ont été installés dans la ville de Ségou par la mairie de la commune urbaine de la ville. La Cité des balazans n’avait plus de feux tricolores depuis presque sept ans. La Mairie de la commune urbaine vient de financer l’installation de nouveaux feux de signalisation à hauteur de vingt-quatre-millions-huit-cent-neuf-mille francs CFA.

Les feux tricolores ne brillaient plus sur les voies les plus fréquentées de la ville de Ségou depuis près de sept ans. La mairie de la commune urbaine de Ségou vient de renouveler les feux de signalisation, après la détérioration de ceux installés depuis le 50e anniversaire de l’accession du Mali à l’indépendance.  

Projet qui a été financé par le conseil régional de Ségou

« Les feux tricolores sont venus à Ségou quand j’étais conseillé municipal à la mairie de Ségou », clarifie le maire de la commune urbaine de Ségou, Nouhoum Diarra. L’actuel maire de Ségou, témoin de l’installation des premiers feux tricolores dans la ville, précise que ceux-ci ont été acquis sur un financement du gouvernement, lors du cinquantenaire, sous le mandat du maire Issouf Simaga. 

« L’argent issu de la vente de la Sotelma-malitel à une société marocaine par le feu président, Amadou Toumani Touré, a été distribué aux conseils régionaux du Mali », explique le maire de la commune urbaine de Ségou. Le conseil régional de Ségou a bénéficié de cent millions dans cette somme, indique Nouhoum Diarra, dans son interview accordée à Ségou Citoyen. Une somme qui a permis l’installation des premiers feux de signalisation sur de principaux axes routiers de Ségou. « C’est un projet qui a été financé par le conseil régional de Ségou issu de l’argent octroyé par le gouvernement », précise-t-il.

« Nous allons installer beaucoup de feux dans la ville »

Après leur installation, ces feux, de temps en temps, « subissaient des problèmes qu’on réparait. Quand j’étais venu à la tête de la mairie, j’ai voulu en faire mon cheval de bataille, mais ça n’avait pas marché », faute de revenus, déplore-t-il. 

L’actuel maire de Ségou et son équipe ne se sont pourtant pas découragés, malgré que le cout de la réparation s’élevait à près de treize-millions-huit-cent-mille (13 800 000) francs CFA. Car ils sont convaincus du rôle que jouent ces feux dans la diminution des accidents de la circulation. Nouhoum Diarra a donc trouvé judicieux de redonner éclat à la cité des Balazans et aussi dans le souci du bienêtre des populations.

Cette nouvelle installation est financée entièrement par la mairie de la commune urbaine de Ségou, à hauteur de vingt-quatre-millions-huit-cent-neuf-mille francs CFA (24 000 809 FCFA), avec tous les taxes et impôts compris. Le maire de la commune urbaine de Ségou rassure : « Nous allons installer beaucoup de feux dans la ville. Mais nous avons voulu commencer avec ceux qui étaient détruits ». Ces travaux, qui ont débuté depuis mars 2023, se poursuivent dans la Cité des balazans.

Mohamed Camara

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate