Home Art et Culture Un retour émouvant : les trésors culturels de Senghor retournent à la maison

Un retour émouvant : les trésors culturels de Senghor retournent à la maison

0 comment 467 views

Sous la houlette du Président Macky Sall, le Sénégal célèbre le retour émouvant de trésors culturels, autrefois propriété du président Léopold S. Senghor, exposés désormais à la salle Bruno Diatta du palais présidentiel avant leur remise au ministère de la Culture.

Dans une cérémonie empreinte d’émotion, l’État du Sénégal a accueilli le retour de trésors culturels d’une importance exceptionnelle ayant appartenu au président Léopold S. Senghor et à son épouse Colette Senghor. Une décision prise sur instruction du Président Macky Sall, démontrant ainsi un engagement fort envers la préservation du patrimoine national.

Ces artefacts précieux, désormais exposés à la salle Bruno Diatta du palais présidentiel, offrent aux visiteurs une plongée fascinante dans l’histoire riche et complexe du Sénégal. Des objets uniques et historiques qui témoignent du legs culturel de deux figures emblématiques du pays.

Des trésors exposés à la salle Bruno Diatta

Le rapatriement de ces trésors nationaux a été rendu possible grâce à une opération diplomatique de haute facture. La collaboration étroite entre l’ambassade du Sénégal à Paris et le ministère de la Culture et du Patrimoine historique a été cruciale pour le succès de cette mission délicate. Ces équipes dévouées ont travaillé sans relâche, surmontant les obstacles logistiques et administratifs pour ramener ces objets chers au cœur du Sénégal.

La salle Bruno Diatta du palais présidentiel est désormais le foyer de ces trésors culturels, offrant un cadre majestueux pour leur exposition. Les visiteurs peuvent déambuler parmi des objets qui ont appartenu à l’un des pères fondateurs du Sénégal, contempler des souvenirs uniques et découvrir des pans oubliés de l’histoire du pays.

C’est dans cette atmosphère chargée d’émotion que les visiteurs peuvent se connecter avec le passé, contempler des reliques qui ont traversé les époques et façonné le destin d’une nation.

La vision du Président Macky Sall

Le Président Macky Sall, à l’origine de cette initiative, a souligné l’importance de ces objets pour le Sénégal. « Ce sont des objets chers au Sénégal, porteurs de notre histoire et de notre identité », a déclaré le président. Les ramener à la maison est un acte de préservation du patrimoine sénégalais, une responsabilité envers les générations futures.

Macky Sall a également annoncé que ces trésors seront placés sous la responsabilité du ministre de la Culture, qui veillera à leur répartition entre le musée de la civilisation noire et le musée Senghor. Une décision stratégique pour assurer une exposition adéquate et une accessibilité maximale à ces joyaux culturels.

La sécurité des objets, une priorité

Le Président Sall a souligné l’importance de la sécurité de ces objets, tout en rappelant que la priorité ultime était de sauver ces patrimoines. Un appel à la vigilance et à la responsabilité a été lancé, insistant sur le fait que ces trésors culturels doivent être préservés pour les générations futures.

En ramenant ces objets au Sénégal, le pays réaffirme son attachement à son histoire, à sa culture et à son identité. C’est un retour aux sources chargé de significations, marquant un chapitre important dans le récit du Sénégal et de son héritage culturel.

Le Sénégal empêche la vente aux enchères d’une partie de son patrimoine

Mercredi 25 octobre, le Sénégal avait annoncé fièrement l’acquisition de biens de son ancien président Léopold Sédar Senghor pour une valeur totale de 244 000 euros, soit environ 160 millions de francs CFA, mettant ainsi un terme à la menace de dispersion de ces trésors par le biais d’enchères publiques. Ces objets sont composés de trois stylos plumes en or, un briquet en or, un poudrier en or, des colliers et des bracelets en vermeil, ainsi que des médailles et des décorations officielles. Au total, 41 objets ayant appartenu à Léopold Senghor et à sa femme Colette Hubert, ont été acquis par l’État du Sénégal.

Cette opération d’acquisition a été finalisée à l’hôtel des ventes aux enchères de Caen, dans le nord-ouest de la France, entre l’État du Sénégal et Solène Lainé, commissaire-priseuse associée à cet établissement, selon un communiqué du ministère sénégalais de la culture publié mercredi.

Chiencoro Diarra 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate