Home Actualités Protection des orphelins au Mali : le Président de la Transition offre un siège social aux Pupilles de la Nation

Protection des orphelins au Mali : le Président de la Transition offre un siège social aux Pupilles de la Nation

0 comment 339 views

Dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des Pupilles en République du Mali, le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta, a procédé le mardi 6 février 2024, dans la zone aéroportuaire de Bamako-Sénou, à la pose de la première pierre de la Maison des Pupilles.

Dans le désert aride de la détresse, une oasis d’espoir émerge pour les Pupilles de la Nation au Mali : la pose de la première pierre de leur nouveau foyer, symbole d’un soutien inébranlable dans leur voyage vers la reconstruction et l’épanouissement. Dans un contexte d’insécurité et de crise politique au Mali, l’augmentation du nombre de Pupilles n’est pas à négliger. Ces enfants, ayant déjà été confrontés à des épreuves difficiles, méritent tout le soutien que la société peut leur offrir, d’autant plus que la perte de leurs parents reste extrêmement difficile. Il est essentiel de leur fournir l’aide et le réconfort dont ils ont besoin pour surmonter cette épreuve. Ainsi, le Colonel Assimi Goïta, à travers ses œuvres sociales, lance la construction d’un siège social pour les Pupilles de la Nation.

Ce joyau architectural sera construit sur une superficie de 2,25 hectares, dans la zone aéroportuaire de Bamako-Sénou.

Un symbole d’espoir

La pose de la première pierre du siège social des Pupilles constitue un symbole d’espoir pour ces enfants orphelins. Cette initiative témoigne surtout de l’engagement du Colonel Assimi Goïta envers la prise en charge et le soutien de ces enfants, qui méritent un soutien particulier dans cette période difficile. Cette Maison constitue ainsi un endroit où ils pourront trouver du soutien, de l’amour et des ressources pour les aider à se reconstruire et à se développer.

La pose de la première pierre de ce joyau constitue un acte qui « éclatera de lumière et d’espoir les multiples Pupilles à travers notre cher pays », souligne dans son discours le ministre de la Santé et du Développement social, Colonel Assa Badiallo Touré. Pour le ministre en charge de la Santé et du Développement social, il s’agit d’un « foyer chaleureux, un endroit où les rires des enfants résonneront et où leurs cœurs brisés seront soignés ».

À travers la construction de ce siège social des Pupilles, il est clair que l’État s’engage encore plus dans sa mission à faire du Mali un environnement où chaque enfant peut, non seulement survivre, mais aussi s’épanouir, devenant ainsi un membre actif et positif de la société.

« Un message de soutien moral »

Dans une interview exclusive accordée à l’ORTM, à l’occasion de la pose de la première pierre de cette Maison des Pupilles, le Colonel Assimi Goïta exprime sa vision et son engagement envers les Pupilles de la Nation.

La construction de ce siège social des Pupilles reste « un acte symbolique de solidarité envers nos Pupilles ». Mais pour le Président de la Transition, cet acte va au-delà de la « simple protection de l’enfant ». Il s’agit pour lui « d’offrir un environnement propice à leur épanouissement et à leur éducation complète ». Il s’agit aussi « d’un message de soutien moral à nos forces de défense et de sécurité qui œuvrent pour la défense de notre patrie », laisse-t-il entendre.

Les Pupilles ont été institués par la loi N° 2016-058 du 27 décembre 2016. Cette loi stipule qu’il y a deux types de Pupilles en République du Mali. Il s’agit des Pupilles de la Nation et ceux de l’État.

Les Pupilles de la Nation sont des enfants (moins de 18 ans) dont les parents fonctionnaires, militaires, paramilitaires ou civils, ont perdu la vie au service de la Nation. Il s’agit aussi d’enfants dont les parents sont victimes de catastrophes naturelles où la responsabilité de l’État est engagée.

Concernant les Pupilles de l’État, il s’agit des enfants abandonnés, sans substitut parental valable. Pour raison d’équité, de soutien et de solidarité, les enfants dont les mères souffrent de maladies mentales ou sont condamnées à de lourdes peines privatives de liberté sont aussi déclarés Pupilles de l’État.

Bakary Fomba 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate