Portrait : Mohamedoun Ag Mohamed, un modèle pour les personnes de petite taille

Date:

Share post:

Entrepreneur, activiste, prêcheur, Mohamedoun Ag Mohamed est un ressortissant de la partie septentrionale du Mali. Il est membre de l’Association malienne des Personnes de Petite Taille (AMPPT), pour qui le handicap ne constitue nullement un frein à l’épanouissement et l’autonomie.

Au volant de son véhicule « Eto’o », de couleur noire, drape dans un boubou vert, accompagné de son traditionnel caftan et d’un bonnet de couleur noire, Mohamedoun Ag Mohamed vient d’arriver à l’hôtel Meridiana, sur les berges du pollué fleuve Niger. Il doit prendre part à la Journée de l’intégration des personnes en situation de handicap, dans les secteurs publics et privés.

Malgré son handicap, Mohamedoun Ag Mohamed n’a jamais eu froid dans les yeux. Au ministre délégué auprès du ministre de la Santé et du Développement social, il a répété trois fois de suite les doléances de son organisation, ce lundi 31 octobre 2022.

Mohamedoun Ag Mohamed n’a jamais considéré sa petite taille comme une anomalie. Issu d’une famille maraboutique de Tonka, dans la région de Tombouctou. C’est là où il a vécu toute son enfance, en suivant parallèlement son éducation coranique et celle de l’école française.

Prêcheur convoité

Comme tous les autres enfants de cette région, il a appris le livre sacré de l’islam depuis à bas âge. Son maître était un éminent marabout de sa bourgade, Bakrène. « Que Dieu l’agrée et le comble de ses grâces », bénit-il.

Mohamedoun foule le sol de la capitale malienne, Bamako, en 2012, où il va poursuivre ses études secondaires et supérieures, alors que sa région était sous l’occupation terroriste.

Intrépide et dynamique, Mohamedoun fait de l’apprentissage de l’univers religieux islamique, son cheval de bataille. Ce qui lui vaut aujourd’hui le titre de prêcheur convoité dans le quartier de Kanadjiguila, dans la commune du Mandé.

Promoteur d’une entreprise agroalimentaire

Certifié Ingénieur de Finance à l’Institut de Formation en Administration des Affaires (IFAA) au Sénégal, l’année dernière, après un stage au sein de l’Institut national des statistiques du Mali (Instat). Il est aujourd’hui auteur de deux livres religieux : « Le Secret de l’islam », publié en 2020, et les « 66 Bienfaits du bonheur » en cours de publication.

Promoteur de l’entreprise « Almargha », spécialisé dans la gastronomie malienne, notamment celle du Nord, Mohamedoun ouvre bientôt sa seconde entreprise, selon les confidences d’un jeune homme, évoluant dans le domaine agroalimentaire et qui le connait bien.

Mohamedoun Ag Mohamed est le trésorier général de l’Association des personnes de petite taille du Mali. « Je suis fier de ce que je suis. Personne ne choisit d’où il viendra, ou ce dont il doit être. Je ne suis qu’une œuvre divine », a-t-il précisé.

Combat contre l’injustice et la corruption

Dans un monde noyé dans une mutation rapide, Mohamedoun inspire d’apporter « sa pierre à l’édifice national afin de prémunir les difficultés de cette époque ». Selon lui « nous sommes condamnés à contribuer au développement socio-économique de la nation ».

Il exhorte donc les jeunes de petite taille à se lancer dans l’entrepreneuriat, à «  se former et à travailler dans les mêmes conditions que les autres en vue d’aider la société à se développer ». Car le handicap n’est point une fatalité. Il faut se valoriser et après les autres le feront. Il les invite à éviter la sous-estimation afin de ne pas être des laissés-pour-compte, des marginalisés, des personnes toujours dépendantes des autres.

Mohamedoun Ag Mohamed exhorte toute la jeunesse malienne à combattre l’injustice, la corruption, le népotisme pour donner au Mali sa gloire d’antan.

Mohamed Camara

Mohamed Camara
Mohamed Camarahttps://saheltribune.com
Mohamed Camara est détenteur d’une licence en lettres modernes, décrochée en 2019 à la Faculté des lettres, des langues et des sciences du langage (FSL), Université des lettres et des sciences humaines de Bamako (ULSHB). Il évolue dans la presse, son métier de prédilection, depuis 2018. En 2021, il est certifié journaliste culturel suite à une formation de la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ). Il a travaillé pour plusieurs journaux dont le projet Kéniéba Média dont il était le coordinateur, et lemalien.com. Il travaille actuellement pour Reflet d’Afrique (Journal hebdomadaire local de Bamako, depuis 2020) et Sahel Tribune (mai 2022). Mohamed Camara aime la lecture, la musique et les échanges interindividuels afin de mieux affiner ses connaissances.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières publications

Moussa Faki Mahamat : « Nous sommes venus aujourd’hui faire le point avec les autorités de la transition »

Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a séjourné au Mali du 29 au 31 janvier 2023. L’objectif était de faire le point avec les autorités maliennes des étapes franchies.

Kani Sissoko : « L’œil du photographe est sensible aux faits sociaux qui l’entourent »

Portant toujours en bandoulière son joli bijou (appareil photo), Kani Sissoko fait partie de ces jeunes dames de la nouvelle génération de la photographie qui hisse le drapeau malien au firmament de la photographie mondiale.

Reconnaissance nationale : Fousseni Togola, médaillé du Mérite national avec Effigie Lion Débout

Professeur de philosophie de formation, blogueur puis mondoblogueur, Fousseni Togola est écrivain. Il est auteur de quatre œuvres littéraires, dont Féminitude, L’homme sirène, La Société close et ses militants et Bintou, une fille singulière.

Mali : Kenekanko, une plateforme de lutte contre la corruption et la violation des droits de l’homme

Au-delà de ces aspects, ces sessions visent à mobiliser ces jeunes (venus de tous bords) autour de l’application « Kenekanko ». Elles leur permettront de mieux comprendre et découvrir cette plateforme, une application mobile et une plateforme web servant à faire des alertes sur des cas de crimes économiques et de violation des droits de l’homme.
%d blogueurs aiment cette page :