Home Actu Ousmane Sonko, depuis sa cellule, dénonce une « prise d’otage politique » et appelle à la mobilisation nationale pour préserver la démocratie sénégalaise

Ousmane Sonko, depuis sa cellule, dénonce une « prise d’otage politique » et appelle à la mobilisation nationale pour préserver la démocratie sénégalaise

0 comment 139 views

Dans une déclaration poignante depuis sa cellule, le 16 novembre 2023, Ousmane Sonko, leader de l’opposition au Sénégal, affirme que son arrestation est une manœuvre politique visant à entraver sa candidature à l’élection présidentielle de février 2024. Il dénonce également une tentative du régime en place de freiner l’élan d’adhésion et de prise de conscience croissant parmi les Sénégalais, symbolisé par les foules massives qui le soutiennent.

« Du fond de ma cellule, je continue à réclamer ma libération, car cette arrestation n’est, en fait, qu’une prise d’otage politique, pour empêcher ma candidature à la présidentielle de février 2024 et pour freiner l’élan d’adhésion et de prise de conscience des Sénégalais, dont les symboliques sont les foules immenses que nous drainons partout et qui sont insupportables pour ce régime en chute libre. », a déclaré le leader de l’opposition sénégalaise. 

Libération immédiate et sans condition de tous les prisonniers politiques

Sonko décrit cette « prise d’otage » comme une manœuvre électoraliste visant à imposer au peuple sénégalais un candidat de la continuité, compromettant ainsi la démocratie du pays. « Au vaillant et digne PEUPLE sénégalais ! Du fond de ma cellule, je réclame la libération immédiate et sans condition de tous les prisonniers politiques afin qu’ils retrouvent leur famille, car leur souffrance a assez duré. », exhorte le leader du Pastef.

Le leader politique met en lumière les problèmes sociaux graves auxquels fait face le Sénégal, en particulier la détresse de la jeunesse qui se tourne vers des moyens dangereux tels que la migration irrégulière. Il accuse l’État sénégalais de complicité en ne prenant aucune mesure pour prévenir ces drames.

« Aujourd’hui, la jeunesse sénégalaise désespérée se tourne vers les méandres des océans et du désert, et l’État sénégalais, complice, ne pose aucune action pour empêcher ces drames devenus le lot quotidien des familles. », déclare Sonko.

La jeunesse doit se mobiliser exercer son droit constitutionnel

Le leader d’opposition exhorte le peuple sénégalais, en particulier la jeunesse, à s’organiser et à exercer son droit constitutionnel à la résistance face à ce qu’il qualifie de dictat d’une minorité.

« Mes chers compatriotes, ce qui se joue cette semaine et particulièrement demain, ce n’est pas l’avenir d’Ousmane Sonko, c’est notre avenir, notre volonté en tant que Panafricains, en tant que Sénégalais de se réapproprier notre pays. C’est notre destinée en tant que nation qui se joue, mais surtout notre souveraineté. », prévient-il. 

Sonko lance donc un appel poignant à la jeunesse sénégalaise, aux familles touchées par l’immigration irrégulière et la répression, ainsi qu’à tous les Sénégalais, les invitant à se lever pour la justice, la liberté, et l’indépendance.

« Il ne s’agit pas de se lever pour ma personne, elle importe peu ; nous devons nous lever pour une justice équitable, libre et indépendante, pour le droit de vivre dans un pays sans craindre d’être arrêté et emprisonné sans justification. », a-t-il précisé. 

Ousmane Sonko promet de résister par tous les moyens dont il dispose, appelant les Sénégalais à se tenir debout ce 17 novembre pour préserver leur démocratie.« Pour ma part, je continuerai à résister par tous les moyens dont je dispose. Mes chers compatriotes, levons-nous et tenons-nous debout, parce que le Sénégal en vaut la peine. », conclut-il. 

Bakary Fomba 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate