Home InvestigationsFact-checking Mali : la Fondation Tuwindi et ses partenaires sont plus que jamais déterminés à lutter contre la désinformation

Mali : la Fondation Tuwindi et ses partenaires sont plus que jamais déterminés à lutter contre la désinformation

0 comment 109 views

La session de formation MARGA, organisée par la Fondation Tuwindi et Friedrich Ebert Stiftung, s’est déroulée du 12 au 13 octobre 2023 à l’hôtel Colibris de Bamako. Elle avait pour objectif de renforcer la résilience démocratique en Afrique de l’Ouest en luttant contre la désinformation et en promouvant l’information fiable. La formation a réuni des blogueurs, des journalistes et des professionnels des médias. Elle a été marquée par la présence du ministre de la Communication et de l’Économie numérique, Alhamdou Ag Ilyene ; de M. Christian Klatt, Représentant résident de la Fondation Frederich Ebert, du directeur exécutif de la Fondation Tuwindi et de Salif Sanogo, Journaliste et expert en Communication.

L’Afrique de l’Ouest est confrontée à des défis persistants en matière de démocratie, notamment en ce qui concerne la désinformation. La diffusion rapide de fausses informations, de rumeurs et de contenus trompeurs à un impact significatif sur la stabilité politique, la confiance des citoyens et le débat public équilibré dans la région.

Pour lutter contre ces phénomènes préjudiciables au bon fonctionnement de la région, la Fondation Tuwindi et ses partenaires ont initié cette session de formation MARGA. L’objectif était d’équiper les participants avec les compétences nécessaires pour lutter efficacement contre la désinformation.

Cette initiative vise à promouvoir une information fiable, à renforcer la résilience démocratique et à favoriser un débat public équilibré en Afrique de l’Ouest.

Contrer et prévenir la désinformation

MARGA vise à renforcer la résilience démocratique dans la région ouest-africaine en fournissant aux journalistes, blogueurs et professionnels des médias les compétences nécessaires pour détecter, contrer et prévenir la désinformation. Les responsables de cette initiative soulignent l’urgence de la situation, qui nécessite un renforcement des capacités, le partage d’expériences et de bonnes pratiques.

L’objectif est également d’encourager l’engagement des parties prenantes et de promouvoir la transparence et la confiance. En formant les acteurs des médias à identifier et à combattre la désinformation, on espère créer un environnement médiatique plus fiable et responsable, favorisant ainsi un débat public équilibré et une démocratie solide.

En outre, cette initiative reconnaît l’importance du partage d’expériences et de bonnes pratiques entre les différents acteurs des médias en Afrique de l’Ouest. En renforçant les capacités des professionnels des médias à faire face à la désinformation, on contribue à promouvoir une information fiable et à préserver la confiance du public dans les médias.

MARGA en langue sonrhaï

Les objectifs de MARGA sont multiples et visent à aborder les défis de la désinformation. Cela inclut l’examen des outils et des méthodes pour lutter contre la désinformation, ainsi que le renforcement de la compréhension du rôle des médias dans ce contexte.

L’initiative vise également à explorer les approches de réglementation en ligne et à promouvoir les bonnes pratiques pour contrer la désinformation. En ciblant non seulement les blogueurs, journalistes et professionnels des médias, mais aussi les chercheurs, responsables politiques, décideurs et représentants de la société civile impliqués dans la promotion de la démocratie et de la transparence, MARGA cherche à rassembler une communauté autour d’une vision commune et d’un objectif partagé.

Le terme « MARGA » a une signification profonde en langue Sonrhaï, symbolisant l’union et le rassemblement d’une communauté autour d’une vision commune. Il incarne les valeurs d’amitié et de fraternité qui sont essentielles au sein des communautés africaines.

Au cours des deux jours d’activités, des ateliers interactifs ont été organisés pour favoriser l’apprentissage pratique et la réflexion collective. Ces ateliers ont permis aux participants de mettre en pratique les connaissances acquises et d’explorer des outils, techniques et approches concrètes pour contrer la désinformation et promouvoir l’information fiable. 

Les orientations de Tuwindi et du ministère de la Communication 

Les déclarations de Tidiani Togola, Directeur exécutif de la Fondation Tuwindi, et du ministre de la Communication, Alhamdou Ag Ilyene, soulignent l’importance de lutter contre la désinformation et de maintenir des normes éthiques et professionnelles élevées dans le domaine des médias.

La désinformation, qui est la propagation délibérée de fausses informations, peut avoir des conséquences néfastes sur la société. Elle peut semer la confusion, manipuler les opinions publiques, nuire à la confiance dans les médias et les institutions démocratiques, et même causer des tensions sociales ou politiques. En luttant contre la désinformation, il est possible de protéger la société en fournissant des informations précises et vérifiées.

Le ministre de la Communication souligne également l’importance pour les journalistes, en particulier les jeunes, de maintenir des normes professionnelles élevées. Cela implique d’avoir une solide éthique journalistique, d’effectuer des vérifications rigoureuses des faits, d’attribuer correctement les sources d’informations et de respecter les principes de transparence et d’impartialité. En gardant ces valeurs à l’esprit, les professionnels des médias peuvent contribuer à prévenir la propagation de la désinformation.

Il est essentiel que les médias jouent un rôle responsable dans la diffusion d’informations fiables et précises. Les journalistes ont un rôle clé à jouer dans la lutte contre la désinformation en fournissant un journalisme de qualité basé sur des faits vérifiés. Cela nécessite une formation continue, une sensibilisation à l’éthique journalistique et une collaboration avec d’autres acteurs, tels que les organisations de vérification des faits et les institutions académiques.

Bakary Fomba 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate