Home Santé Mali : à Sikasso, Assimi Goïta annonce des États généraux pour la santé

Mali : à Sikasso, Assimi Goïta annonce des États généraux pour la santé

0 comment 325 views

Le président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta, a annoncé, lors de sa visite à Sikasso, le samedi 22 juin 2024, la tenue prochaine des états généraux de la santé. Une annonce qui résonne comme une lueur d’espoir pour tous les Maliens. Dans un pays où l’accès aux soins est souvent synonyme de parcours du combattant, cette initiative est un pas vers la transformation du secteur de la santé.

Pourquoi les états généraux de la santé ? Parce qu’il est grand temps de poser un diagnostic sans complaisance sur les difficultés auxquelles ce secteur vital est confronté. Le président Goïta l’a bien rappelé : « C’est dans la discussion que jaillit la lumière. » En d’autres termes, il est urgent que les spécialistes de la santé, les décideurs et les citoyens se réunissent pour échanger, débattre et proposer des solutions concrètes.

Des solutions innovantes et adaptées aux réalités maliennes

Le Mali a besoin d’un système de santé qui inspire confiance. Trop souvent, nos compatriotes doivent se rendre à l’étranger pour des soins que notre pays devrait pouvoir offrir. Le projet de construction et d’équipement d’un complexe hospitalier de 4e référence à Bamako, avec pour objectif « zéro évacuation » extérieure, ainsi que la réouverture de l’usine malienne des produits pharmaceutiques (UMPP), sont une réponse ambitieuse à cette problématique. Mais pour que ce projet soit couronné de succès, il doit s’inscrire dans une démarche globale de refonte de notre système de santé.

Les états généraux de la santé permettront d’aborder les défis de manière holistique : infrastructures défaillantes, manque de personnel qualifié, accès limité aux médicaments, et bien sûr, la question cruciale du financement. Les discussions devront également porter sur la prévention et la sensibilisation, car une population bien informée est une population en meilleure santé.

Ce qui est particulièrement encourageant, c’est l’approche inclusive prônée par le président Goïta. Il ne s’agit pas seulement d’un exercice technocratique, mais d’un véritable dialogue national. Tous les acteurs concernés, du médecin rural au ministre, du patient à l’assureur, auront leur mot à dire. Et c’est cette diversité de voix qui permettra de trouver des solutions innovantes et adaptées aux réalités maliennes.

Se soigner au Mali, plus un luxe, mais un droit fondamental 

L’objectif final est clair : chaque Malien, riche ou pauvre, doit pouvoir se faire soigner dignement dans son propre pays. Les états généraux de la santé ne sont pas une fin en soi, mais le début d’un long processus de transformation. Ils marquent une volonté politique forte de placer le bien-être des citoyens au cœur des priorités.

Il est temps de transformer nos rêves de santé publique en réalité tangible. Il est temps de construire un Mali où l’on ne mourra plus faute de soins appropriés. En lançant les états généraux de la santé, le président de la Transition trace une voie courageuse et nécessaire vers un avenir plus sain et plus juste pour tous les Maliens.

Les défis sont nombreux, mais l’espoir est permis. Avec cette initiative, les autorités de la transition montrent qu’elles sont prêtes à écouter, à agir et à changer les choses en profondeur. Pour que demain, se soigner au Mali ne soit plus un luxe, mais un droit fondamental respecté et protégé.

Oumarou Fomba 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate