L’URD invite « à faire du dossier de la libération de l’honorable Soumaïla Cissé une priorité »

Date:

Share post:

Le parti du chef de file de l’opposition malienne invite le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) à faire de la libération de Soumaïla Cissé une priorité.

Dans chaque situation, à chacun sa préoccupation. La question de l’enlèvement de Soumaïla Cissé ayant été largement omis dans les différentes déclarations faites jusqu’ici, après la démission forcée d’Ibrahim Boubacar Kéïta. Mais comme on le dit le plus souvent, nul ne peut s’oublier soi-même. L’Union pour la république et la démocratie (URD) a, dans sa déclaration du 19 août 2020, invité « les membres du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) à faire du dossier de la libération de l’honorable Soumaïla Cissé une priorité ».

La libération de Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition malienne, faisant partie des revendications du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP), n’a pas été oublié, par ce mouvement hétéroclite qui demandait sans cesse la démission d’IBK et de son régime, dans sa déclaration du 19 août 2020. En toute responsabilité, le M5-RFP « réitère sa demande de libération immédiate de l’honorable Soumaïla ».

L’URD rappelle le contexte dans lequel ce coup de force est survenu. À l’en croire, cette « mutinerie n’est que la conséquence de la gestion chaotique du pays par le président Ibrahim Boubacar Keïta et son régime, qui a conduit à sa démission de toutes ces fonctions, de celle de son gouvernement ainsi que de la dissolution de l’Assemblée nationale. » Le parti du chef de file de l’opposition malienne précise qu’IBK n’a pas prêté une oreille attentive aux revendications du peuple malien, assoiffé de changement, meurtri par la mauvaise gouvernance.

Bakary Fomba, stagiaire

Sahel Tribune
Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Mali : le M5-RFP charge le Cadre des partis et regroupements politiques

Le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) a répondu dans une note d’information, le 3 décembre dernier, à une déclaration du Cadre des partis politiques publiée, le 26 novembre 2022.

Mali : des ONG annoncent la suspension de leurs activités

Suite au communiqué Nº 042 du gouvernement malien de la transition, annonçant l’arrêt sur son territoire, avec « effet immédiat », des activités de toutes les ONG financées ou appuyées par la France, certains organismes non gouvernementaux ont commencé à plier bagages et suspendre leurs financements dans le pays.

 Sommet des dirigeants États-Unis–Afrique : vers une coopération accrue sur les priorités mondiales communes 

Le Sommet des dirigeants États-Unis–Afrique rassemblera, du 13 au 15 décembre 2022, des leaders de l’ensemble du continent africain à Washington.

Gouvernement de transition : le retour de Choguel Kokalla Maïga annoncé

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, a été reçu, ce vendredi 25 novembre 2022, par le président de la transition, le colonel Assimi Goïta. Le retour du Premier ministre à la tête du gouvernement de transition est attendu dans les prochains jours.