Livre : « Royaume des mots » ou l’espoir d’une renaissance africaine

Date:

Share post:

Publié chez les Éditions Gafé, « Royaume des mots » de Mohamed H Coulibaly est un recueil de poèmes qui interpelle la jeunesse africaine à prendre conscience de son destin. C’est un ouvrage présentant une nouvelle image de l’Afrique.

Composé de 73 pages, ce recueil de poèmes glisse dans l’Art contemporain. Il se veut aussi un outil de réflexion, un réservoir de mots pour inciter la jeunesse à se réarmer pour faire face à son destin, ses responsabilités, ses devoirs vis-à-vis de soi, de son pays voire de l’Afrique, selon les mots de son auteur.

De par sa présentation innovante, son approche pédagogique, mais aussi par des outils dignes d’ateliers de coaching pour accompagner la jeunesse dans son cheminement de prise de conscience, cette œuvre reste une contribution dans l’écriture d’une nouvelle page de l’histoire de l’Afrique contemporaine.

L’immigration, le sens de la responsabilité, la tradition, le mariage forcé, la pollution, l’art et l’hommage sont entre autres les thématiques abordées dans ce recueil d’une vingtaine de poèmes. Il se présente aussi comme un hymne à la bravoure et à l’honnêteté des enseignants et des femmes.

L’homme veut détruire la Terre

À travers cet ouvrage, qui constitue un bréviaire pour la jeunesse consciente, l’auteur essaye de « détruire l’image de l’Afrique des jeunes enfants soldats des maquis qui ne pensent qu’à s’entretuer ». Traduisant le rêve d’afficher une autre image de l’Afrique, ce recueil de poèmes incite la jeunesse à prouver qu’elle peut et vaut mieux que l’on ne l’imagine. Il s’agit pour l’auteur de mettre en exergue la face cachée de l’Afrique, « l’autre jeunesse de l’Afrique ».

« Il faut vite que nous comprenions que nous ne sommes pas forcément destinés à être des figurants en acceptant le rôle qui nous est attribué dans un scénario monté de toutes pièces par autrui », peut-on lire dans l’avant-propos de cet ouvrage. A en croire Mohamed H Coulibaly, « il n’est pas trop tard pour être, pour pouvoir nous faire accepter, avec notre originalité, malgré nos différences et nos rudiments de savoirs, comme d’autres le pensent ».

Il ne fait pas de doute que l’avenir du continent africain appartient à sa jeunesse. Ainsi,tout doit concourir à conscientiser cette jeunesse au regard de sa responsabilité : devoir impératif d’assumer son destin de bâtisseur d’une Afrique debout et prospère.

Tout en dénonçant les mauvais actes de l’homme contre la nature, l’auteur invite à ce qu’on réfléchisse à l’« essence de nos actes » et à leurs conséquences sur la terre et nos mers. « On peut dire que milliers de nos maux sont nos fruits », déplore M. Coulibaly. De même, « les cataclysmes ont jusqu’alors/ Détruit sur terre les espèces. L’homme, lui, veut détruire la terre/ Effets de serre menacent nos mers/ Glaciers, comme nous, veulent se mouvoir/ Océan en furie face à nos terres pour les ronger/ Climat de plus en plus complexe pour pollution ».

Actrice incontournable du changement

À travers « Royaume des mots », l’auteur enseigne comment les Africains peuvent transformer leurs quêtes en fructueuses démarches de conquêtes. Il invite surtout la jeunesse africaine à se charger de sa responsabilité, en vue d’être indépendante tant sur le plan économique que politique.

Malgré la situation claire/obscure, l’auteur invite cette jeunesse à penser positivement, en vue de se débarrasser des idées négatives véhiculées au fil de l’histoire. Il s’agit pour cette jeunesse de voir les choses autrement. Il faut qu’elle devienne actrice et non simple spectatrice de son destin.

Dans son combat pour une renaissance africaine, Mohamed H Coulibaly suggère de « commencer le dépistage de solutions à notre problème crucial par la détermination de notre part de responsabilité dans ladite situation en vue de l’affronter ».

À travers la lecture de ce recueil de poèmes, il appartiendra ainsi à chacun de scruter sa conscience et son environnement afin d’identifier son chemin. Car, faut-il le dire, le levier de l’Afrique d’aujourd’hui et de demain reste la jeunesse, qui constitue l’actrice incontournable du changement plus que toute autre couche sociale.

Royaume des mots est le second ouvrage de Mohamed H Coulibaly. Il vient après Sanglots de joie.

Bakary Fomba

Bakary FOMBA
Bakary FOMBA
Né à Kounambougou (région de Koulikoro), Bakary Fomba est enseignant de formation. Journaliste-blogueur, membre de Doniblog, la Communauté des Blogueurs du Mali. Il est également contributeur à Benbere, plate-forme des blogueurs maliens. Il est présentement le Directeur de la rédaction du site web d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits saheltribune.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

« De l’humanitude » : un livre pour construire un monde de tolérance et de paix

« De l’humanitude : La culture de la paix ou la fin de l’espèce humaine » est une œuvre du jeune auteur Abramane Coulibaly, parue en 2022 au Prostyle éditions. Après lecture, Fousseyni Koïta, professeur de philosophie au secondaire, nous donne ses impressions sur le livre.

Musique : la Malienne Black AD, sacrée lauréate du « prix découvertes RFI » 2022

Sa chanson intitulée « Mali » a fini par séduire le public et le jury, présidé cette année par l’artiste interplanétaire nigériane, Yemi Alade. Hawa Diallo, alias Black AD a été désignée, vendredi 18 novembre dernier, lauréate du « prix Découvertes RFI » 2022.

Le langage des fesses

Entre fascination érotique selon le regard masculin, féminité idéale, revendication anti-maigreur, promotion commerciale, ou même message théologique, les fesses, qu’elles soient féminines ou masculines, ont servi de support à bien des messages à travers les siècles.

Littérature malienne : deux organisations littéraires veulent promouvoir les écrivains disparus

L’Union des Écrivains du Mali (UEM) et le mouvement littéraire les Jeunes Esprits de la Littérature malienne (JELMA), ont rendu de vibrants hommages à des écrivains maliens disparus.