Livre : « À la recherche du chemin » ou l’appel à une philosophie du vivre ensemble

Livre : « À la recherche du chemin » ou l’appel à une philosophie du vivre ensemble
Couverture de A la recherche du chemin. ©Abdramane Coulibaly

A la recherche du chemin : petit récit d’un voyage pour une intégration est une œuvre du jeune auteur Abramane Coulibaly, parue en 2021 au Prostyle éditions. Après lecture,Fousseyni Koïta, professeur de philosophie au secondaire, nous livre ses impressions sur le livre.

On ne peut qu’être ému en voyageant à travers ce livre. Un voyage très fructueux en raison surtout du style d’écriture et de l’ampleur du message véhiculé : un appel au vivre ensemble.

À travers cet ouvrage, nous comprenons que notre humanité ne peut être conçue que par la culture d’une philosophie du vivre ensemble. « […] je pense que quand l’on maltraite ou l’on méprise son prochain, nous cessons d’êtres humains », peut-on lire dans A la recherche du chemin : petit récit d’un voyage pour une intégration. Malgré la différence, nous devons aller vers l’autre. C’est ce qui constitue notre humanité.

Cultiver le vivre ensemble

Ce récit de voyage est loin d’être une simple narration subjective. Il véhicule les valeurs qui ont toujours fait le vivre ensemble au Mali. En parcourant l’ouvrage, on est facilement impressionné par la façon dont l’auteur résolve, à travers le cousinage à plaisanterie, un conflit qui l’opposait à un de ses camarades. Seulement on se demanderait encore si cette valeur atavique peut faire l’objet d’une institutionnalisation.

L’auteur mène également une analyse critique sur l’homme politique malien, qui se laisse guider par des intérêts personnels. « Il est temps de faire le mariage entre la politique et la morale. Nos dirigeants ont trahi le premier président de la République du Mali Modibo Keita », écritAbdramane Coulibaly.

Des interrogations

Cette analyse sur l’homme politique soulève néanmoins des interrogations. Que devons-nous faire face à leur comportement ? Quels moyens pour les faire changer de mentalité et de pratique politique ? Et contre qui devrions-nous les remplacer surtout que l’auteur souligne que « ce sont les populations africaines et maliennes en particulier qui encouragent cette atroce gouvernance ».

Face aux problèmes qui assaillent la société malienne, l’auteur invite à adapter le système éducatif à la réalité africaine et plus particulièrement à la réalité malienne. Pour dire qu’il faudra investir dans l’humain et éviter de former des chômeurs. Pour relever le défi du sous-développement de l’Afrique, il invite à la culture du vivre ensemble, aller au-delà du particularisme.

Fousseyni Koïta

Sahel Tribune

Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

%d blogueurs aiment cette page :