Home A la Une Les cartes se redistribuent : le Niger rompt avec l’UE et accueille la Russie pour une nouvelle ère militaire

Les cartes se redistribuent : le Niger rompt avec l’UE et accueille la Russie pour une nouvelle ère militaire

0 comment 265 views

Dans une percée stratégique, la Russie consolide son empreinte militaire en Afrique avec des accords d’armement d’une valeur de 5,2 milliards de dollars, marquant un tournant majeur dans les alliances régionales. Cependant, cette expansion s’accompagne de tensions diplomatiques alors que le Niger rompt un accord militaire avec l’Union européenne, témoignant des rivalités croissantes entre acteurs internationaux sur le continent africain.

Sur le théâtre géopolitique africain, un nouveau chapitre s’ouvre alors que la Russie, armée de contrats militaires colossaux d’une valeur de 5,2 milliards de dollars, trace son empreinte stratégique sur le continent. Dans ce jeu complexe d’alliances et de rivalités, le Niger devient le centre d’une intrigue diplomatique, rompant avec l’Union européenne pour accueillir la puissance russe, révélant ainsi les dynamiques en constante évolution de la politique mondiale en Afrique.

Une délégation russe au Niger 

Dans une série de négociations complexes, la Russie renforce sa présence militaire en Afrique avec un accord historique d’une valeur de 5,2 milliards de dollars conclu par le principal exportateur d’armements russe, Rosoboronexport, avec plusieurs pays du continent, rapporte Sputnik Afrique. Plus d’un tiers des exportations d’armes russes cette année sont destinées à l’Afrique, selon Alexandre Mikheïev, le PDG de la compagnie.

Le dimanche dernier, une délégation russe, conduite par le vice-ministre de la Défense russe, Iounous-bek Evkourov, a été reçue à Niamey par le ministre nigérien de la Défense, le général Salifou Mody. Cette rencontre stratégique a abouti à la signature d’un document d’entente entre Moscou et Niamey, consolidant leur coopération militaire.

Les médias locaux rapportent que cet accord, paraphé par le ministre nigérien de la Défense et le vice-ministre russe de la Défense, jettera les bases d’une collaboration militaire renforcée entre les deux nations. La délégation russe a également été reçue en audience par le président du CNSP et chef de l’État, Abdourahamane Tiani.

Ce partenariat stratégique entre la Russie et le Niger intervient après les visites du vice-ministre russe de la Défense au Mali et au Burkina Faso. En novembre dernier, le gouvernement russe avait exprimé son intention de signer des accords similaires avec d’autres pays africains tels que le Sénégal et Sao Tomé-et-Principe.

Rupture entre le Niger et l’UE

Cependant, ces développements ne se font pas sans heurts. Les autorités militaires nigériennes ont annoncé l’annulation d’un accord de coopération militaire entre le Niger et l’Union européenne (UE). La décision a été communiquée par le ministère nigérien des Affaires étrangères, mettant fin à l’accord relatif au statut de la mission PSDC de l’UE au Niger (EUCAP SAHEL NIGER).

Cette rupture s’inscrit dans le contexte des tensions croissantes entre le Niger et l’UE depuis le coup d’État du 26 juillet dernier contre le président Mohamed Bazoum. L’Union européenne refuse de reconnaître les autorités militaires nigériennes et continue de demander la libération du président déchu.

En septembre dernier, les autorités nigériennes avaient déjà abrogé une loi de 2015 criminalisant le trafic de migrants, adoptée dans le cadre d’un accord avec l’UE pour lutter contre l’immigration en provenance d’Afrique vers l’Europe via le Niger et certains pays du Maghreb.

Ainsi, l’évolution des alliances militaires en Afrique souligne les enjeux géopolitiques croissants sur le continent, alors que des puissances mondiales comme la Russie cherchent à étendre leur influence dans la région, souvent au détriment des relations établies avec d’autres acteurs internationaux.

Oumarou Fomba

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate