Home Actualités Guinée : La crise s’approfondit, la grève générale comme dernier recours

Guinée : La crise s’approfondit, la grève générale comme dernier recours

0 comment 442 views

Depuis l’avènement du Comité National de Redressement et de Développement (CNRD) au pouvoir en Guinée en septembre 2021, le pays est plongé dans une spirale de tensions et de controverses politiques. La déclaration récente des Forces Vives de Guinée (FVG) vient cristalliser les préoccupations croissantes concernant l’évolution du régime en place.

Les FVG, regroupant divers acteurs politiques et de la société civile, expriment leur profonde inquiétude face à ce qu’ils dénoncent comme une montée de l’autoritarisme sous le gouvernement du CNRD. Les exemples de répression des manifestations, de violences contre les civils, et de mesures restrictives sur les libertés fondamentales se multiplient, dessinant un tableau sombre de la situation politique et sociale du pays.

Grève générale

Cette déclaration survient à un moment crucial alors que le pays est secoué par une grève générale et illimitée déclenchée par les principales centrales syndicales. Cette grève, lancée le 26 février, vise à protester contre la hausse des prix des denrées de première nécessité et la censure des médias, mais elle incarne aussi un mécontentement généralisé face à la gouvernance autoritaire du CNRD.

La réaction du gouvernement face à cette grève générale constitue un test décisif pour la stabilité du régime. Malgré les appels au dialogue, les autorités semblent jusqu’à présent réticentes à engager des négociations significatives avec les syndicats, alimentant ainsi les tensions déjà vives au sein de la population.

Parallèlement, la demande de libération de Sékou Jamal Pendessa, emprisonné de manière arbitraire, soulève des questions fondamentales concernant le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales en Guinée. Cette affaire, parmi d’autres, illustre la détérioration de la situation des droits humains sous le régime actuel.

Désir de changement

Dans les rues de Conakry, les manifestations et les barricades dressées par les jeunes témoignent de l’exaspération et du désir de changement qui animent une partie importante de la population guinéenne. Le pays semble être à un tournant critique de son histoire, où les aspirations démocratiques et les revendications sociales convergent dans un mouvement de contestation populaire sans précédent.

Face à cette conjoncture volatile, l’appel des Forces Vives de Guinée à former une coalition patriotique pour exiger un changement de gouvernance et la restauration des libertés publiques résonne comme un appel à l’action pour tous les Guinéens attachés aux valeurs démocratiques et aux droits de l’homme.

Alors que la grève générale se poursuit et que les tensions montent d’un cran, l’avenir de la Guinée semble suspendu à un fil. Dans ce contexte incertain, une chose est certaine : la lutte pour la démocratie et les libertés publiques en Guinée est loin d’être terminée, et le peuple guinéen reste déterminé à faire entendre sa voix jusqu’à ce que ses aspirations soient pleinement réalisées.

Oumarou Fomba

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate