Francophonie : le XVIIIe Sommet se tient dans un contexte de bouleversement

Date:

Share post:

Les travaux du XVIIIe Sommet de la francophonie ont débuté le 19 novembre 2022, à Djerba, en Tunisie. Plusieurs chefs d’État et de gouvernements francophones ont effectué le déplacement. Le lieu de faire le bilan et de se projeter vers l’avenir.

Après deux reports, le XVIIIe sommet de la francophonie s’est finalement ouvert, samedi 19 novembre 2022, à Djerba, île de la mer Méditerranée située à l’est de la côte orientale tunisienne. L’ouverture des travaux a été marquée par la présentation du rapport de la secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) aux chefs d’État et de gouvernement. Un rapport mettant en lumière la transformation que la patronne de l’organisation a engagée depuis son arrivée à la tête, en 2019.

Des défis

« L’évolution de la gouvernance, le resserrement de l’action autour de projets phares à forte valeur ajoutée et les actions d’influence et de plaidoyer », sont entre autres des éléments mettant en lumière le visage d’une « organisation renouvelée, plus performante, plus pertinente, plus utile à nos populations, en particulier aux jeunes et aux femmes », une organisation plus stratégique, explique la secrétaire générale de l’OIF dans la préface de son rapport.

Les défis à relever sont nombreux : « l’éducation de qualité à laquelle aspire légitimement notre jeunesse, la coopération économique que l’appartenance à l’espace francophone peut et doit renforcer, la révolution numérique qui devrait pleinement profiter à toutes nos populations, le développement durable dont nous sommes redevables aux générations futures », souligne Louise Mushikiwabo.

Il convient de noter que ce XVIIIe sommet a lieu au moment où l’avant-projet de nouvelle constitution du Mali fait renaître le débat sur le statut du français comme langue officielle. Ce nouveau texte qui devra être soumis au référendum en 2023 ouvre la voie vers l’officialisation de l’une des treize langues nationales reconnues dans le pays.

Ce rapport de la secrétaire générale fait ressortir également les premiers résultats atteints par les projets phares de l’OIF : le projet de mobilité des enseignants, la radio jeunesse Sahel, l’initiative sur l’état civil, ou encore les programmes de formation aux métiers du numérique, et de soutien aux jeunes entreprises.

Trois grands objectifs

Cette cérémonie d’ouverture a été marquée aussi par la passation de pouvoir entre le Premier ministre arménien Nikol Pachinian, dont le pays a abrité le précédent Sommet en 2018, et le président tunisien Kaïs Saïed, désormais président en exercice du Sommet de la Francophonie.

Louise Mushikiwabo a salué l’engagement de la Tunisie dans la Francophonie, et ce, dès sa genèse à la fin des années 1960, à travers le rôle visionnaire d’un de ses pères fondateurs, le président tunisien Habib Bourguiba, « convaincu des bienfaits de la politique interculturelle, adepte de l’éducation bilingue, engagé pour le progrès du statut de la femme (..), qui restent des piliers de la coopération francophone ».

Selon la secrétaire générale, trois grands objectifs devront marquer la Francophonie à l’issue de ce Sommet : l’action pour les jeunes et les femmes autour de projets à fort impact, l’influence sur la scène internationale et l’attractivité, notamment en termes économiques et culturels.

Le sommet de la francophonie se réunit chaque deux ans. Cette Conférence des chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage est l’instance suprême de la francophonie.

Chiencoro Diarra

Previous article
Qatar 2022 : GenMove, plus de 50 jeux vidéo pour stimuler l’activité physique et aider les enfants
Next article
Chiencoro
Chiencorohttps://saheltribune.com
Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières publications

[Billet fictif] Tué dans une attaque et obligé de rendre compte de son vécu

A son procès, dans le monde des morts, il fait le bilan de son règne, devant les patriarches. Un billet qui donne à réfléchir sur la lourde responsabilité d’être chef, surtout dans un pays où la sécurité reste encore un idéal.

Mali : les douanes de Tombouctou et de Gao enregistrent des résultats en 2022

Au Mali, l’administration douanière a réalisé des performances et engagé des réformes au cours de l’année écoulée. Des actions qui ont conduit à des résultats extraordinaires, notamment la réalisation par les douanes de Tombouctou et de Gao, des recettes douanières en 2022. Deux régions qui échappaient à l'administration depuis 2012.

Sahel : la France retirera ses troupes du Burkina d’ici « un mois »

La France retirera ses troupes du Burkina Faso, d’ici « un mois ». L’information a été donnée ce mercredi par une porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, qui confirme que la France a reçu la demande du Burkina Faso de retrait de ses troupes déployées dans le pays

Sénégal : sommet pour nourrir l’Afrique

« Nourrir l’Afrique : Souveraineté alimentaire et résilience » est le thème de ce sommet, qui réunira plus de 1500 personnes, pendant trois jours
%d blogueurs aiment cette page :