Home Actu Communication : le Mali et le Burkina Faso échangent leurs expériences  

Communication : le Mali et le Burkina Faso échangent leurs expériences  

0 comment 78 views

Depuis le lundi 22 mai 2023, une délégation de la direction de la Communication et des Relations publiques de la présidence du Burkina Faso séjourne au Mali. Dans la sous-région ouest-africaine, voire en Afrique de façon générale, les autorités maliennes de transition sont devenues des forces qui ne cessent d’inspirer par leurs actes. Nombreuses sont les autorités des pays voisins, officiellement ou officieusement, à venir prendre des leçons afin de recouvrer complètement leur souveraineté.  

Pourtant les actes des dirigeants maliens n’auront de sens sans une communication adaptée et maitrisée. Ce travail est conduit par la Cellule de Communication et des Relations publiques de la Présidence du Mali. Une Cellule qui œuvre au quotidien pour donner plus de visibilité et de lisibilité aux actions du chef de l’État. 

Depuis l’investiture du Colonel Assimi Goita, comme président de la transition, jusqu’à nos jours, cette Cellule est au four et au moulin en vue de redorer toutes ses actions et mieux orienter les Maliens sur les grandes orientations de sa politique. 

Cette mission d’impulsion et de provocation, d’initiation et de conception de débats dans les chaines de télévision privée et publique, visant à redresser l’opinion publique nationale et internationale, a porté fruit et commence à inspirer dans la sous-région. La Direction de la Communication et des Relations publiques de la présidence de la République du Burkina Faso est au Mali depuis lundi dans le but de s’inspirer de ce travail remarquable de leurs collègues de la Présidence du Mali. 

Cette visite encore une fois de plus est la preuve de l’engagement indéfectible de la Cellule de communication au service des autorités maliennes notamment du Président de la transition, dont elle soutient les actions en termes de veille, de proposition et de ripostes stratégiques, à travers ses relations publiques avec la presse privée, écrite, audiovisuelle et les réseaux sociaux.  

La communication, certes, ne fait pas la gouvernance, mais sans une communication maitrisée, c’est le désordre et par ricochet l’échec de toutes les initiatives de refondation. Si aujourd’hui les autorités maliennes ont réussi là où la quasi-totalité de leurs prédécesseurs a échoué, c’est grâce à la stratégie de communication que mène la Cellule et qu’il impose aux chargés de communication au niveau des différents départements ministériels.  

Tous les présidents de l’heure démocratique ont tenté de réviser la Constitution de 1992. Mais ils se sont butés à l’opposition du peuple. Mais la Transition Assimi Goita n’attend plus que le « oui » du 18 juin prochain pour faire passer le Mali à une nouvelle République dans laquelle le pays sera maitre de son destin. 

La cellule de communication a toujours été au-devant de toutes les grandes réformes politiques et institutionnelles. Ce fut des périodes d’intense communication dans les médias publics et privés avec un accent particulier sur l’inclusion, le respect par le Chef de l’État de son engagement devant le peuple malien lors des Assises nationales de la Refondation, de la souveraineté du peuple dans les prises de décision, mais aussi de celle du Mali. Autour des œuvres sociales aussi du président Goita, une initiative de développement sociale et économique, la même dynamique de communication est maintenue.  

Pour mieux imprégner leurs collègues burkinabè de cette stratégie dynamique, plusieurs activités ont marqué cette visite, notamment des séances de travail et des rencontres avec quelques structures clés de la communication au Mali en vue de formuler des recommandations à la Direction de la communication du Faso. Il s’agit in fine d’un partage d’expériences entre les deux Cellules de communication. 

Cette visite de la direction de la communication et des relations publiques du Burkina Faso au Mali vient encore confirmer le rapprochement entre les deux pays, depuis l’arrivée du capitaine Ibrahim Traoré à la tête de l’État. Elle vient mettre plus de lumière sur le travail de titan que mène la Cellule de communication et des relations publiques de la présidence du Mali. Un travail qui lui a valu en 2022 des médailles de reconnaissance décernées par le chef de l’État. 

Les autorités maliennes, notamment le président de la transition, dans son mutisme, doivent-elles son grand succès à la stratégie de communication de sa Cellule ? En tout cas, une communication claire et maitrisée assure la réussite. 

F. Togola

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate