Col. Assimi Goïta : « Le recensement général de la population et de l’habitat est une opération très importante »

Date:

Share post:

Depuis 1976, le Mali procède, chaque dix (10) ans, à un recensement général de la population et de l’habitat (RGPH). L’objectif de cette opération est de connaitre l’effectif de la population, sa structure géographique, sa répartition sur l’ensemble du territoire ainsi que ses conditions d’habitation, a précisé le directeur général de l’Institut national de la statistique (Instat), Dr Arouna Sougané.

En vue de mettre en œuvre des politiques ciblées de lutte contre la pauvreté, « les décideurs politiques ont besoin d’informations géographiques désagrégées aux niveaux les plus fins du découpage administratif du pays. Cependant les profils de pauvreté sont habituellement élaborés sur la base des enquêtes sur les ménages dont les résultats ne peuvent aller à ces niveaux géographiques en raison des contraintes de budget et de temps », souligne un rapport de l’Institut national des statistiques (INSTAT) sur le 4e RGPH.

« Le recensement général de la population et de l’habitat est une opération très importante dans la mesure où elle permet d’obtenir des informations fiables sur l’ensemble du pays, notamment les effectifs de nos populations, le nombre de ménages, sur le nombre d’infrastructures sociales de base », a expliqué le président malien de la transition, après son enregistrement, ce vendredi 19 août 2022. Selon le colonel Assimi Goïta, les résultats qui seront obtenus au cours de cette opération devront permettre au gouvernement de travailler pour l’amélioration des conditions de vie des Maliens.

Le chef de l’État a profité de l’occasion, pour inviter « les Maliens, qui ne sont pas encore recensés, de s’adresser au bureau central de recensement ».

Cette cinquième édition a commencé le 8 juin 2022.

La rédaction

Sahel Tribune
Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Coups d’État récurrents : comment faut-il comprendre ce sort de l’Afrique ?

L’Afrique est le seul continent au monde qui a subi et n’a cessé de subir des malheurs et conflits sanglants depuis des millénaires voire des siècles. Des conflits dus généralement à des instabilités politiques, selon Bocar Harouna Daillo. Quel triste sort pour l’Afrique ! Qu’a-t-elle fait pour mériter autant de maltraitances ?

« Mercenaires ivoiriens » : ballet diplomatique au Mali depuis le sommet de la Cédéao

Après la conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), tenue à New York le 22 septembre 2022, en marge de la 77e tribune des Nations unies, l’on assiste à un véritable ballet diplomatique au Mali. Au menu des échanges, la question des « soldats » ivoiriens détenus au Mali.

Burkina Faso : retour sur le second coup d’État

Le Burkina Faso a connu, vendredi 30 septembre 2022, un second coup de force, en l’espace de huit mois. Le Lieutenant-Colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, arrivé au pouvoir par un putsch, le 24 janvier dernier, a été démis de ses fonctions par des militaires.

Burkina Faso : onze militaires tués et plus de cinquante civils portés disparus (communiqué)

Le terrorisme a encore fait des ravages dans le « pays des hommes intègres ». Le lundi 26 septembre 2022,...
%d blogueurs aiment cette page :