Assimi Goita : « Le Premier ministre qui sera nommé les prochains jours aura à mener de larges consultations »

Date:

Share post:

Le Président de la Transition, Colonel Assimi GOITA continue sa série de rencontres et d’informations avec ses compatriotes. Ce samedi 29 mai 2021, il était face aux organisations syndicales qu’il a reçues dans la salle des banquets du palais de Koulouba. C’était, entre autres, en présence de son Directeur de Cabinet, Capitaine Demba N’DAW. Cette démarche consiste, depuis deux jours, pour le Président de la Transition, à rassurer les maliens en leur donnant les bonnes informations sur les événements du 24 mai dernier.

C’est d’abord son Directeur de Cabinet, Capitaine Demba N’DAW qui a entretenu les hôtes du jour des violations de la Charte de la Transition et d’autres actes qui ont conduit aux événements du 24 mai 2021. Il s’agit notamment du manque de consultation et la rétention d’informations sur certains grands dossiers, les difficultés inhérentes à la gestion des préavis de grèves entre le Gouvernement et l’UNTM, le blocage dans le travail gouvernemental, la perte de confiance entre le Gouvernement et l’opinion publique, la dissolution du Gouvernement et la reconduction unilatérale du Premier ministre, l’absence de consultation dans la formation du nouveau Gouvernement, notamment les départements relevant de l’autorité du Vice-président d’alors. « Nous avons agi uniquement pour la stabilité du Mali, nous avons agi pour la préservation de la cohésion au sein des forces armées de défense et de sécurité », a expliqué le Président de la Transition, Colonel Assimi GOITA.

Il a salué l’esprit patriotique de l’UNTM  (Union Nationale des Travailleurs du Mali) pour la levée du mot d’ordre de grève allant du 24 au 28 mai dernier. « Nous vous remercions et encourageons tous les autres syndicalistes à comprendre que quelque soient nos divergences nous devons trouver la solution à nos problèmes, à nos difficultés, car il nous faudra toujours sauvegarder l’intérêt supérieur de la nation malienne. nous demandons votre accompagnement et assistance  pour qu’ensemble nous puissions sécuriser notre nation qui est le Mali, un Mali apaisé, un Mali stabilisé », a souhaité le Chef de l’Etat.

Et d’ajouter : « Compte tenu du contexte actuel, nous avons jugé nécessaire de donner le poste de Premier ministre au M5-RFP, nous demandons votre soutien, nous vous demandons de comprendre cet aspect. Le Premier ministre qui sera nommé les prochains jours aura à mener de larges consultations pour qu’ensemble nous puissions mettre un Gouvernement de consensus et d’inclusivité. Nous comptons sur votre engagement et esprit patriotique et votre leadership pour bâtir un Mali prospère », a-t-il conclu sous les ovations de ses hôtes.

Source: Présidence de la République

Sahel Tribune
Sahel Tribunehttps://saheltribune.com
Sahel Tribune est un site d’informations générales, d’analyses, d’enquêtes et de vérification des faits, crée en 2020 au Mali, sous le nom Phileingora. C’est en 2021 que ce nom bascule vers Sahel Tribune afin d’offrir un contenu plus adapté à nos lecteurs et partenaires.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Mahmoud Dicko au forum de Bamako : « nous sommes face à une impasse totale »

Longtemps passé sous silence, l'influent iman Mahmoud Dicko était invité hier à prendre la parole lors du lancement de la 22e édition du forum de Bamako. Se disant un peu sceptique au regard de la situation, mais très optimiste par nature, il a tenu à nouveau son habituel réquisitoire.

Gouvernance : au Mali, une nouvelle initiative pour la gestion des ressources humaines

Dans la gestion des ressources humaines de l’État et des collectivités territoriales, le Mali est confronté à d’énormes défis, notamment l’existence de travailleurs fantômes, la réalisation de plusieurs paiements pour les mêmes bénéficiaires, des paiements pour un travail non effectué

Lettre ouverte d’un citoyen malien d’Afrique à Macron : repartir sur de nouvelles bases avec le Mali et l’Afrique

Dans cette lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron, signée le 16 mai courant et soumise ce 23 mai à notre rédaction, Tidiani Togola, fondateur et directeur exécutif de Tuwindi, exhorte le président français à faire de sa réélection « une opportunité pour réorienter les relations de [son] pays avec ses partenaires en Afrique ». Nous vous livrons le contenu de sa lettre ouverte.

Œuvres sociales à Kita, au Mali, la communauté chrétienne bénéficie de deux forages d’eau 

Grâce à l’initiative du président malien de la transition d'allouer les deux tiers de son fonds de souveraineté aux œuvres sociales, la communauté catholique de Kita a bénéficié de deux infrastructures hydrauliques, le 9 mai dernier. 
%d blogueurs aiment cette page :