Home Économie Transformation locale du coton : un grand pas pour l’économie burkinabè avec IRO-TEXBURKINA SA

Transformation locale du coton : un grand pas pour l’économie burkinabè avec IRO-TEXBURKINA SA

0 comment 393 views

Le Capitaine Ibrahim Traoré, Président de la Transition du Burkina Faso, a fait une apparition remarquée ce vendredi, 29 mars 2024, à Sourgou, dans la province du Boulkiemdé. Sa visite avait un objectif clair : lancer le projet d’un ambitieux complexe industriel textile porté par IRO-TEXBURKINA SA. Cette initiative n’est pas juste un pas vers l’autonomie industrielle ; c’est une promesse d’avenir pour la région du centre-Ouest et pour tout le Burkina Faso.

Au cœur du Burkina Faso, le Capitaine Ibrahim Traoré sème les graines d’un renouveau industriel, où chaque fibre de coton burkinabè se tisse en promesse d’emploi et de prospérité. Un avenir où l’industrie textile devient le fil conducteur d’une nation qui tisse son chemin vers l’autonomie et l’épanouissement économique.

Avec ce projet, les autorités transitoires montrent leur engagement à dynamiser l’économie locale en valorisant une des ressources clés du pays : le coton. En transformant cette matière première localement, le complexe envisage de renforcer la chaîne de valeur du coton burkinabè, offrant ainsi une gamme variée de produits textiles, des fils aux vêtements en passant par des produits médicalisés.

Lutter contre le chômage et favoriser le développement

L’impact de cette usine dépasse les attentes : environ 5 000 emplois directs seront créés, sans compter les milliers d’emplois indirects qui découleront de cette activité industrielle. C’est un message fort envoyé aux jeunes et aux familles de la région, témoignant de la volonté des autorités de lutter contre le chômage et de favoriser le développement économique et social.

En choisissant Sourgou pour ce projet, le Capitaine Traoré et son gouvernement ne font pas que promouvoir l’industrialisation ; ils soulignent également l’importance de l’inclusion et de la distribution équitable des opportunités économiques sur l’ensemble du territoire. Ce geste stratégique réaffirme l’engagement des autorités transitoires à œuvrer pour le bien-être des Burkinabè, malgré les défis que rencontre actuellement le pays.

La pose de cette première pierre n’est donc pas qu’un symbole de progrès économique ; elle marque aussi une étape significative dans la consolidation de la paix et de la stabilité au Burkina Faso, en offrant des perspectives réelles et tangibles aux populations. C’est un exemple éloquent de la façon dont les autorités transitoires cherchent à bâtir un avenir prospère pour le pays des hommes intègres, en s’appuyant sur ses ressources et ses talents.

Chiencoro Diarra

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate