Home Actualités Rentrée littéraire du Mali : Là où les mots se rencontrent, les cultures s’unissent

Rentrée littéraire du Mali : Là où les mots se rencontrent, les cultures s’unissent

0 comment 688 views

Le 20 février 2024, dans le somptueux cadre de l’Hôtel Azalai Salam de Bamako, s’est amorcé le coup d’envoi de la 16e édition de la Rentrée littéraire du Mali. Cet évènement marquant se déroulera jusqu’au 24 février, animant non seulement la capitale Bamako, mais également plusieurs autres grandes villes à travers le Mali.

Tel un jardin luxuriant où les mots sont des fleurs multicolores, la 16e édition de la Rentrée littéraire du Mali, baptisée « L’Afrique du vivre-ensemble », invite les lecteurs à une promenade enchanteresse. Dans ce jardin littéraire, chaque page est une pépite, chaque activité une brise poétique. Sous le regard bienveillant du ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo, ce festival s’épanouit tel un bouquet littéraire, révélant la richesse et la diversité de la création malienne.

Durant quatre jours d’affilée, Bamako, Sikasso, Mopti, Tombouctou et Gao seront animés par des rencontres littéraires à l’occasion de cet évènement qui incarne un programme si riche et varié. À l’occasion de cette 16e édition, le grand salon du livre intitulé « Salon du Livre », prendra également ses quartiers au musée Musso Kunda de Korofina, en commune I du district de Bamako.

« L’une des plus grandes manifestations littéraires d’Afrique »

Au cours de cet évènement, des rencontres sont prévues dans les Universités et les écoles, notamment des tables rondes, des débats, des cafés littéraires et des spectacles.

Selon le ministre Guindo, le thème retenu pour cette édition « L’Afrique du vivre ensemble » est « d’une pertinence et d’une actualité patentes pour le Mali et pour les pays du Sahel, confrontés depuis plus d’une décennie à l’hydre terroriste ». Pour lui, cet évènement est devenu aujourd’hui, « par ses succès, l’une des plus grandes manifestations littéraires d’Afrique ».

En effet, le leadership de la Rentrée littéraire a permis de mettre en place à Bamako, il y a un an, en marge de la 15e édition, le Réseau africain des manifestations littéraires (RAMALI) dont le Mali abrite le siège et qui fera du pays une vitrine de la diversité et du rayonnement de la littérature et des livres. La principale innovation de cette édition reste la tenue en simultané de l’évènement dans la ville de Bamako, dans les villes historiques de Sikasso, Mopti, Tombouctou et Gao, avec le concept de ville-festival thématique pour chacune.

Célébrer la créativité et l’expression littéraire

Durant ce grand rassemblement littéraire, les écrivains auront l’occasion de se rencontrer, d’échanger et d’explorer la thématique du vivre ensemble au cœur d’une Afrique en quête de réconciliation, en compagnie des lecteurs et des citoyens.

Avec la sortie de nombreux ouvrages de qualité, cet évènement offre aux amateurs de littérature la possibilité de découvrir de nouvelles voix et de s’immerger dans des univers variés. Il s’agit également d’une plateforme pour des échanges constructifs et des débats sur la littérature et la culture, permettant ainsi d’enrichir la compréhension des enjeux sociétaux et des thèmes abordés dans les œuvres présentées. Elle reflète notamment la diversité et la richesse de la littérature malienne, tout en offrant une occasion unique de célébrer la créativité et l’expression littéraire dans le pays.

La richesse et la pluralité de la société malienne

Ce n’est pas tout. Ce festival du livre met également en lumière la vitalité de la scène littéraire malienne, de promouvoir les écrivains et écrivaines du pays, et de favoriser la découverte de nouveaux talents. Elle vise également à encourager la lecture, à susciter l’intérêt pour la littérature malienne et à contribuer à la diffusion et à la valorisation de la culture du Mali à travers le monde.

Par le biais de la publication de nouveaux ouvrages, de l’organisation de rencontres littéraires, de débats et de manifestations culturelles, la rentrée littéraire du Mali s’efforce de créer un espace de dialogue et de partage, de favoriser les échanges entre les écrivains et leur public, et de dynamiser la vie littéraire du pays. Elle vise tout de même à soutenir la diversité des voix et des expressions littéraires, en mettant en avant des œuvres qui abordent des thématiques variées et qui reflètent la richesse et la pluralité de la société malienne.

Il n’échappe à personne que le secteur du livre est confronté à plusieurs défis au Mali, notamment le financement et la désaffection de la lecture. Il est toutefois primordial que l’État mette en place une politique nationale du livre et de la lecture à travers son ministère de tutelle. Toute chose qui permettra de favoriser la promotion des manifestations littéraires et l’émergence d’une industrie éditoriale forte et à même de répondre aux défis et enjeux éditoriaux de l’heure.

Bakary Fomba

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate