Prestation de serment : Assimi Goita s’engage à réduire le train de vie de l’État

Prestation de serment : Assimi Goita s’engage à réduire le train de vie de l’État
Assimi Goita vice president de la transition malienne lors de sa visite au Ghana a loccasion de linvestiture de Nana Akufo Addo

Le nouveau président de Transition, Assimi Goita est officiellement rentré en fonction, lundi 7 juin 2021, à travers la prestation de serment devant la Cour suprême du Mali. Une prise de fonction qui intervient dans un contexte assez particulier au Mali, notamment sur le plan diplomatique.

Après le coup de force contre l’ex-président de Transition Bah Ndaw et son Premier ministre Moctar Ouane, le 24 mai 2021, et leur démission, le 26 mai, l’ex-vice-président de transition, le colonel Assimi Goita a prêté serment, lundi 7 juin 2021, devant la Cour suprême du Mali. Une prestation qui intervient après l’arrêt de la cour constitutionnelle qui l’a déclaré président de transition, le 28 mai 2021, pour assurer le « bon fonctionnement des organes de transition et l’activité des pouvoirs publics ».

Suite à ce nouveau coup de force, nombreuses sont les organisations internationales à faire des condamnations voire à prendre des sanctions contre le Mali. La Cédéao, l’UA, la Banque mondiale ainsi que l’Organisation mondiale de la francophonie ont tous suspendu le Mali de leur instance. La France a également suspendu ses opérations conjointes avec les forces armées maliennes et de sécurité en raison de cette situation politique.

Les défis et les priorités sont nombreux. La corruption, l’incivisme, la détérioration de l’environnement, l’abandon des valeurs sociales, la tenue d’élections libres, transparentes et crédibles, la lutte contre l’insécurité, le terrorisme, la pandémie de Covid-19, voilà les grands chantiers sur lesquels le colonel Assimi Goita est attendu afin de mettre le Mali sur la « voie de la prospérité ».

« Nous relèverons les défis »

Il est attendu du nouveau président de remettre le pays sur le droit chemin en l’aidant à « traverser la zone de turbulence », comme l’a indiqué le président de la Cour suprême, dans son allocution au cours de cette cérémonie de prestation de serment. Pour réussir à relever les nombreux défis, le nouveau président de transition invite les Maliens à « transcender » leurs divergences. Le colonel Goita ne fait aucun doute, les défis seront relevés malgré leur immensité.

Pour le Mali, aucun sacrifice n’est de trop. C’est pourquoi le nouveau président de transition s’engage à réduire le train de vie de l’État, à commencer par ses revenus.

Cette prestation de serment a été une occasion pour le colonel Goita d’appeler à une véritable cohésion sociale autour du Mali. « Ce pays nous a été légué par nos aïeux et nous devons le léguer à nos descendants », a-t-il indiqué sans oublier de saluer les partenaires du Mali. Il rassure que le Mali honorera tous ses engagements. « C’est ensemble que nous relèverons les défis », a-t-il conclu.

Fousseni Togola

Fousseni Togola

Né à Fana, Fousseni Togola est journaliste-mondoblogueur. Il a obtenu son baccalauréat au lycée Cabral de Ségou, avant de décrocher un Master en philosophie à l’École normale supérieure (ENSUP) de Bamako. Il a été rédacteur en chef adjoint au quotidien malien Le Pays. Il est le fondateur du site web d’informations générales, d’analyses et d’enquêtes saheltribune.com, membre de la Communauté des blogueurs du Mali (DONIBLOG) et contributeur à Benbere, plateforme des blogueurs maliens. En 2020, il a été nominé au prix Mali Média Award (MAMA). La même année, il est lauréat du « Prix de Reconnaissance des Médias « Restez à la Maison », dans la catégorie presse en ligne au Mali.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Entrez Captcha ici : *

Reload Image