Home A la Une EWASME : un nouveau chapitre pour l’autonomisation des femmes et l’agriculture en Afrique de l’Ouest

EWASME : un nouveau chapitre pour l’autonomisation des femmes et l’agriculture en Afrique de l’Ouest

0 comment 62 views

Le 7 décembre 2023, l’Hôtel King Fahd Palace à Dakar sera le témoin d’un évènement historique, illuminant l’horizon de l’autonomisation des femmes et du développement agricole en Afrique de l’Ouest. Porté par le PNUD, la BID et le soutien financier de We-Fi, le programme EWASME s’annonce comme une initiative audacieuse, visant à transformer les filières rizicoles dans quatre pays clés : la Guinée, le Niger, le Sénégal et la Sierra Leone.

Dans le cœur vibrant de Dakar, une lueur d’espoir se dessine pour l’autonomisation des femmes et le renouveau des filières rizicoles en Afrique de l’Ouest. EWASME, un programme audacieux du PNUD, de la BID et de la Banque mondiale, promet de transformer les défis en opportunités, traçant ainsi un nouveau chemin vers un avenir prospère et égalitaire.

À la croisée des chemins de l’autonomisation et de l’agriculture

EWASME, un acronyme prometteur pour « Empowering west african women small & medium enterprises in rice value chains, » annonce un engagement concret envers la réduction de la pauvreté, le renforcement de la sécurité alimentaire et l’autonomisation des femmes. À une époque où l’agriculture demeure la colonne vertébrale de l’économie de ces nations, ce programme se présente comme un catalyseur de changement, visant à insuffler une nouvelle vie dans les filières rizicoles, souvent entravées par des défis multiples.

Dans ces régions, l’agriculture est le moyen de subsistance de nombreuses femmes vivant dans les zones rurales. Le riz, aliment de base et culture vitale, joue un rôle essentiel dans la sécurité alimentaire. Cependant, la compétitivité du riz local est compromise, la majorité de la demande étant satisfaite par des importations asiatiques. Des obstacles tels que l’accès limité à la technologie, aux semences améliorées et aux marchés ont un impact disproportionné sur les femmes, creusant davantage les fossés économiques.

EWASME : un projet de cinq ans pour transformer des vies

L’annonce de ce programme, prévu sur une période de cinq ans (2022-2027), suscite l’espoir. EWASME cible non seulement l’amélioration des capacités post-production d’au moins 1000 PME et TPE dirigées par des femmes, mais vise également à renforcer leur rôle dans les chaînes de valeur du riz. Les activités prévues comprennent des formations, des sensibilisations communautaires, des actions de plaidoyer et des dialogues politiques pour surmonter les obstacles structurels.

La collaboration avec le Programme régional de la chaîne de valeur du riz de la BID et d’autres partenaires locaux est une caractéristique essentielle du projet. Les institutions financières, y compris les banques commerciales et les institutions de microfinance, joueront un rôle crucial en accordant des subventions aux entreprises. Les activités d’EWASME seront intégrées dans le tissu existant de projets liés à la filière riz dans les localités ciblées, visant à optimiser l’utilisation des ressources et à maximiser l’impact.

Un avenir prometteur pour les femmes entrepreneures

L’évènement de lancement marquera l’engagement de toutes les parties prenantes dans le projet, symboliquement passant à la phase de mise en œuvre. Les résultats attendus sont ambitieux : amélioration du statut économique des femmes dans l’agriculture et les entreprises rurales, accroissement de la compétitivité des filières rizicoles et réduction de la dépendance aux importations.

EWASME offre un nouveau chapitre d’espoir pour l’autonomisation des femmes et le développement agricole en Afrique de l’Ouest. Dans une région où les femmes jouent un rôle central dans l’agriculture, ce programme promet d’apporter des changements significatifs. En lançant cette initiative, l’Hôtel King Fahd Palace à Dakar sera le témoin d’un moment historique qui pourrait laisser une empreinte durable sur la prospérité de ces nations et la vie des femmes qui les animent.

Chiencoro Diarra 

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate