Home Actualités Le décalage de la CAN 2025 : un feuilleton sans fin

Le décalage de la CAN 2025 : un feuilleton sans fin

0 comment 455 views

Encore un décalage ! La Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2025, initialement prévue pour l’été de l’hémisphère nord, se jouera finalement du 21 décembre 2025 au 18 janvier 2026. La Confédération africaine de football (CAF) a officialisé ce report vendredi 21 juin 2024, confirmant ainsi les rumeurs qui circulaient depuis des semaines.

Ce report n’est guère surprenant. Après tout, la CAN semble avoir pris l’habitude de se jouer à contretemps. Rappelez-vous, la CAN 2021 au Cameroun, décalée à janvier-février 2022 en raison de la pandémie de Covid-19. Ou encore, la CAN 2023 en Côte d’Ivoire, déplacée à janvier-février 2024 en raison de la forte pluviométrie estivale. Et maintenant, la CAN 2025 au Maroc, reportée en hiver pour éviter l’embouteillage du calendrier footballistique, marqué par le Mondial des clubs prévu aux États-Unis du 15 juin au 13 juillet 2025.

Chevauchement avec le nouveau format de la Ligue des champions UEFA

La CAF semble jouer à l’art du contrepied permanent. Depuis la CAN 2012, c’est un ballet incessant de changements de dates et de pays hôtes, comme si l’instance dirigeante du football africain prenait plaisir à bouleverser les plans. Cette fois, l’excuse avancée est la surcharge du calendrier estival, avec plusieurs syndicats de footballeurs protestant contre des cadences insupportables.

D’ailleurs, le secrétaire général de la CAF, Veron Mosengo-Omba, avait préparé le terrain il y a quelques semaines en déclarant à l’AFP que « les discussions sont bien avancées avec les parties prenantes ». Voilà qui est fait, le report est officiel.

La 35e CAN de l’histoire, la seconde au Maroc après celle de 1988, innove donc par son calendrier inédit, se tenant pour la première fois à cheval sur deux années. Le tournoi débutera le 21 décembre 2025 pour s’achever le 18 janvier 2026. Une nouveauté qui permet d’éviter un chevauchement avec le nouveau format de la Ligue des champions UEFA, lequel entre en vigueur dès 2024. Dans ce format, la 6e journée de la phase de groupes se clôture mi-décembre, tandis que la 7e journée démarre autour du 21 janvier.

La CAN, un moment de fierté, d’unité et de célébration pour toute l’Afrique

Cet aménagement est une bouffée d’air frais pour les joueurs évoluant en Europe, leur permettant d’être disponibles pour leurs clubs en Ligue des champions UEFA. Mais au-delà de l’aspect pratique, ce report soulève des questions sur la gestion de la CAF et sa capacité à planifier de manière cohérente les compétitions.

Peut-être que le vrai défi de la CAF n’est pas seulement d’organiser des tournois de qualité, mais aussi de restaurer la confiance des joueurs, des clubs et des fans. Chaque report, chaque changement de plan, érode un peu plus cette confiance. Le football africain mérite mieux que cette valse des calendriers.

Espérons que cette fois-ci, la CAN au Maroc se déroulera sans encombre, et que les autorités sauront tirer parti de cette période pour offrir au continent un spectacle digne de son talent et de sa passion pour le football. Car, après tout, la CAN est plus qu’un simple tournoi : c’est un moment de fierté, d’unité et de célébration pour toute l’Afrique. Alors, rendez-vous en décembre 2025, pour un tournoi qui, nous l’espérons, marquera un tournant positif pour le football africain.

Younouss

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate