Colonel Assimi Goita : « Dans la gestion de l’État, il n’y a pas de sentiments »

Date:

Share post:

En vue de mettre fin à la vacance de la présidence de transition, la Cour constitutionnelle du Mali « dit que le Vice-Président de la Transition exerce les fonctions, attributs et prérogatives de Président de la Transition pour conduire le processus de transition à son terme ». Devant plusieurs hôtes, vendredi 28 mai 2021, le nouveau président de transition, colonel Assimi Goita a donné des assurances tout en invitant à la compréhension et à la cohésion sociale pour la réussite de cette transition.

Après leur arrestation, le 24 mai 2021, le président de transition Bah Ndaw et son Premier ministre Moctar Ouane ont démissionné le 26 mai dernier rendant ainsi le siège de la première institution de la république vacant. Pour assurer le « bon fonctionnement des organes de transition et l’activité des pouvoirs publics », la Cour constitutionnelle du Mali a déclaré le vice-président, colonel Assimi Goita, président de transition.

« Notre seul agenda c’est un Mali… »

Selon les précisions du ministre directeur de Cabinet de l’ex-Vice-président, le capitaine Demba N’daw, les raisons ayant conduit à l’arrestation puis à la démission de l’ex-président de transition et son Premier ministre sont entre autres : le manque de consultation et la rétention d’informations sur certains grands dossiers, la grogne sociale, le blocage dans le travail gouvernemental, la perte de confiance entre le Gouvernement et l’opinion publique. Il ajoute également à ces raisons la dissolution du Gouvernement et la reconduction unilatérale du Premier ministre par Bah Ndaw, l’absence de consultation dans la formation du nouveau Gouvernement et le souci de sauvegarder la cohésion au sein des Forces armées maliennes.

A ceux qui penseraient que les militaires ont agi pour la mise en œuvre d’un agenda caché, le nouveau président de transition rassure : « Nous n’avons pas d’agenda caché. Notre seul agenda, c’est un Mali apaisé et prospère. Il fallait tout faire pour maintenir la cohésion au sein des FAMAs. Nous avons agi pour le seul intérêt du Mali, toutes dissensions intestines au sein des troupes auraient conduit à la catastrophe ».

Le poste de Premier ministre au M5-RFP

Au cours de sa rencontre avec la classe politique, le Réseau des communicateurs traditionnels pour le développement (RECOTRADE) et la Société civile, vendredi 28 mai 2021, l’ex- Vice-président de Transition a fait comprendre : « Nous œuvrons à sauvegarder l’intérêt supérieur de la nation. Dans la gestion de l’État, il n’y a pas de sentiments ». Il a également saisi l’occasion pour enlever tous les doutes au sujet du chronogramme des élections. Selon le colonel Goita, ces élections se tiendront courant 2022, conformément au chronogramme initial.  

Toutefois, le président Goita invite les forces vives de la Nation à plus de mobilisation et de compréhension, mais aussi, et surtout, à l’union sacrée pour relever ensemble les défis de l’heure. Aussi a-t-il insisté sur la nécessité d’unir les Maliens et d’un large consensus des forces vives de la Nation pour la réussite de la Transition. « Vous pourriez ainsi jouer un rôle crucial pour l’apaisement et la cohésion au Mali », a-t-il laissé entendre.

Le nouveau président de la transition a annoncé que le Poste de Premier ministre revient au Mouvement du 5 juin – Rassemblement des Forces patriotiques (M5-RFP) et qu’un nouveau gouvernement sera bientôt formé à travers de larges consultations dans la plus grande inclusivité.

Fousseni Togola

Chiencoro
Chiencorohttps://saheltribune.com
Chiencoro a plusieurs années d'expérience dans la presse écrite et le blogging au Mali. Il est présentement journaliste-reporter à Sahel Tribune.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Articles similaires

Mahmoud Dicko au forum de Bamako : « nous sommes face à une impasse totale »

Longtemps passé sous silence, l'influent iman Mahmoud Dicko était invité hier à prendre la parole lors du lancement de la 22e édition du forum de Bamako. Se disant un peu sceptique au regard de la situation, mais très optimiste par nature, il a tenu à nouveau son habituel réquisitoire.

Gouvernance : au Mali, une nouvelle initiative pour la gestion des ressources humaines

Dans la gestion des ressources humaines de l’État et des collectivités territoriales, le Mali est confronté à d’énormes défis, notamment l’existence de travailleurs fantômes, la réalisation de plusieurs paiements pour les mêmes bénéficiaires, des paiements pour un travail non effectué

Lettre ouverte d’un citoyen malien d’Afrique à Macron : repartir sur de nouvelles bases avec le Mali et l’Afrique

Dans cette lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron, signée le 16 mai courant et soumise ce 23 mai à notre rédaction, Tidiani Togola, fondateur et directeur exécutif de Tuwindi, exhorte le président français à faire de sa réélection « une opportunité pour réorienter les relations de [son] pays avec ses partenaires en Afrique ». Nous vous livrons le contenu de sa lettre ouverte.

Œuvres sociales à Kita, au Mali, la communauté chrétienne bénéficie de deux forages d’eau 

Grâce à l’initiative du président malien de la transition d'allouer les deux tiers de son fonds de souveraineté aux œuvres sociales, la communauté catholique de Kita a bénéficié de deux infrastructures hydrauliques, le 9 mai dernier. 
%d blogueurs aiment cette page :