Home Sécurité Tchad : le dialogue pour la réconciliation connait des difficultés de démarrage

Tchad : le dialogue pour la réconciliation connait des difficultés de démarrage

0 comment 123 views

À peine ouvert, le 13 mars dernier, le pré-dialogue tchadien pour la réconciliation nationale qu’accueille le Qatar a connu une pause technique de trois jours.

Les pourparlers ont commencé par un coup d’éclat du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (Fact), tenu pour responsable de l’offensive au cours de laquelle le Président Idriss Déby Itno a été tué. Aussitôt, les délégués de ce groupe rebelle se sont retirés de la salle des discussions, boycottant ainsi le processus.

« Le FACT […] porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’il a boycotté la cérémonie du pré-dialogue en raison des divergences sur la conduite des pourparlers », lit-on dans un communiqué du 13 mars du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad. Le mouvement s’insurge aussi contre le déroulement de ce rendez-vous, surtout selon un ordre de jour auquel il n’aurait pas été associé.

Pour la reprise des discussions, les représentants du Fact ont toutefois appelé les Qataris à jouer désormais leur véritable rôle de médiateur.

Au-delà de la médiation que doit assumer le Qatar, ce groupement insiste également à ce que l’effectif pléthorique des protagonistes présents à la table du pré-dialogue, puisse être réduit.

Une priorité pour les autorités transitoires

Au Tchad, le Dialogue national inclusif (DNI), annoncé pour le mois de mai prochain, semble être une priorité pour les autorités transitoires. C’est ainsi que le pré-dialogue a été initié pour faciliter la tenue du DNI, censé conduire à la tenue d’élections législatives et présidentielles prochaines.

La réussite du DNI dépendra de ce qui sortira de ce pré-dialogue. À l’ouverture des travaux de ce pré-dialogue, le Premier ministre tchadien, Albert Pahimi Padacké, a exprimé le souhait que ce rendez-vous de Doha « serve à mettre définitivement fin à la guerre au Tchad ».

Le pré-dialogue, suspendu dimanche, doit reprendre, mercredi 16 mars à Doha, au Qatar, selon Abdallah Chidi Djorkodei, représentant du FNDJT aux assises, rapporté par VOA Afrique

Pour rappel, le Tchad traverse depuis près d’un an, une période transitoire, suite à la mort du président Idriss Déby Itnos, en avril 2021, sur les champs de bataille.

Bakary Fomba

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate