Home A la Une Présidentielles au Sénégal : invalidation de la candidature d’Ousmane Sonko

Présidentielles au Sénégal : invalidation de la candidature d’Ousmane Sonko

0 comment 640 views

À moins de deux mois des élections présidentielles au Sénégal, fixées en février prochain, le Conseil Constitutionnel du Sénégal a retenu 20 candidatures pour la course à la magistrature suprême. Cependant, celles de l’opposant Ousmane Sonko et de Karim Wade ont été rejetées.

Après plusieurs mois de tractations, la candidature d’Ousmane Sonko a finalement été rejetée par le Conseil Constitutionnel du Sénégal. L’opposant historique au régime en place ne pourra donc plus être candidat pour ces élections du 25 février 2024, censées élire un nouveau dirigeant au Sénégal.

Le recours du leader du Parti des patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef), qui avait été écarté de la liste provisoire, est également rejeté sur la base de sa condamnation à 6 mois de prison pour diffamation à l’encontre d’un ministre. Cette condamnation, confirmée par la Cour suprême le 4 janvier 2024, le « rend inéligible pour une durée de 5 ans ». Il s’agit, pour le porte-parole du Pastef, du « précédent le plus dangereux de l’histoire politique du Sénégal », d’autant plus que Sonko était considéré comme l’un des grands favoris potentiels pour ce scrutin présidentiel.

Activation du « Plan B »

Par ailleurs, le Pastef peut revenir sur son « Plan B », qui consiste à remplacer Ousmane Sonko par Bassirou Diomaye Faye, numéro 2 du Parti.

Le 19 novembre dernier, le Pastef avait déjà investi un nouveau candidat pour se faire représenter aux élections du 25 février prochain. Avec cette invalidation de la candidature d’Ousmane Sonko, ce « Plan B » peut être activé pour la conquête du fauteuil présidentiel.

Cependant, la candidature de Bassirou Diomaye Faye semble être un pari risqué pour le Pastef, d’autant plus que ce dernier, bien qu’il soit inscrit sur les listes électorales, reste jusqu’à aujourd’hui incarcéré pour une affaire pour laquelle il n’a pas encore été jugé.

Il est à noter que l’opposant Ousmane Sonko n’est pas seul dans cette situation. La candidature de Karim Wade, qui avait été validée dans un premier temps, est également rejetée à cause de sa double nationalité (sénégalaise et française).

Bakary Fomba

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate