Home Actualités Le compte à rebours vers la démocratie en Guinée

Le compte à rebours vers la démocratie en Guinée

0 comment 580 views

En Guinée, la pression s’est accrue pour accélérer le retour à l’ordre constitutionnel. Les Forces Vives, coalition d’associations et de partis politiques, réclament des actions concrètes avant la fin de l’année.

Le souffle croissant de contestation en Guinée – les Forces vives, mélange d’associations de la société civile et de formations politiques – réclame un retour à l’ordre constitutionnel avant la fin de l’année dans un contexte où la transition semble s’éterniser. Abdoulaye Oumou Sow, représentant du Front national de défense de la Constitution, souligne la possibilité et la nécessité d’organiser prochainement des élections, malgré les réticences apparentes des autorités de la transition.

Le respect du calendrier électoral

Cette atmosphère tendue met en évidence la détermination du peuple guinéen à reprendre le chemin démocratique de son pays, malgré de nombreux obstacles. Avec des exigences concrètes et une échéance proche, le dialogue apparaît comme la seule voie pour résoudre pacifiquement cette impasse. La Guinée se trouve à un carrefour critique, confrontée à un choix entre maintenir un statu quo insupportable et progresser vers des aspirations démocratiques.

Ce climat de tension, bien qu’il ne soit pas nouveau en Guinée, souligne le sérieux sans précédent de l’appel au retour à la normalité démocratique. Les Forces Vives, à travers leur communiqué, expriment leur frustration face au retard potentiel de la transition, un sentiment partagé par une grande partie de la population guinéenne. Le compte à rebours en ligne initié par le FNDC, dissous par le gouvernement en 2022, traduit cette impatience croissante.

Mais au-delà d’exiger le respect du calendrier électoral, c’est toute la structure politique et sociale du pays qui est remise en cause. Les autorités de la transition, après avoir pris le pouvoir lors du coup d’État, sont confrontées à une décision cruciale : écouter la voix du peuple et lancer un processus de transition véritablement inclusif, ou continuer sur la voie d’un régime autoritaire, prolongeant les souffrances d’une nation déjà assiégée.

La volonté du peuple guinéen, une puissante force de changement

Les enjeux sont considérables, non seulement pour la Guinée mais aussi pour l’ensemble de la région ouest-africaine, où la stabilité politique ne tient souvent qu’à un fil. Le rétablissement de l’ordre constitutionnel en Guinée pourrait servir de modèle pour d’autres pays confrontés à des défis similaires. Les mois à venir seront cruciaux pour déterminer le sort du pays.

Les Guinéens, jeunes et vieux, urbains et ruraux, attendent la résolution de cette crise avec un mélange d’espoir et d’anxiété. Ils aspirent à une Guinée où la démocratie n’est pas qu’un mot mais une réalité, où le dialogue prévaut sur la confrontation et où le développement économique et social peut enfin prendre son envol sur des bases solides et inclusives. Le chemin vers cet idéal sera long et semé d’embûches, mais la volonté du peuple guinéen de voir son pays retrouver la stabilité et le progrès constitue une puissante force de changement.

Reste désormais à savoir si les autorités de la transition répondront à cette soif démocratique et seront prêtes à tourner une nouvelle page de l’histoire de la Guinée.

Chiencoro Diarra

Leave a Comment

A propos

Sahel Tribune est un site indépendant d’informations, d’analyses et d’enquêtes sur les actualités brûlantes du Sahel. Il a été initialement créé en 2020, au Mali, sous le nom Phileingora…

derniers articles

Newsletter

© 2023 Sahel Tribune. Tous droits réservés. Design by Sanawa Corporate